2 00 3 minutes 2 semaines 47
Comment la grippe espagnole a disparu ?
La pandémie de grippe espagnole n’a pas été stoppée par un vaccin, le premier vaccin contre la grippe datant de 1930. « Deux éléments ont entraîné la fin de l’épidémie. En premier, l’immunisation de la population, la moitié de la population mondiale ayant eu la grippe espagnole.

Le grand-père de Bill Gates, le Dr Frederick L. Gates, était impliqué dans l’expérience Rockefeller sur la méningite bactérienne qui a tué 100 millions de personnes en 1918-1920. Ce n’était pas la grippe espagnole… c’était une méningite bactérienne expérimentale !

L’HISTOIRE SE RÉPÈTE

Une bombe : L’OMS publie un projet de passeport vaccinal numérique mondial financé par Bill Gates et la Fondation Rockefeller

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a publié une proposition soutenue par deux grandes organisations mondialistes qui sert de plan aux gouvernements pour mettre en place un système mondial de vérification des passeports vaccinaux.

Le document, intitulé « Documentation numérique des certificats COVID-19 : Vaccination Status », financé par nul autre que la Fondation Bill & Melinda Gates et la Fondation Rockefeller, décrit les directives techniques à suivre par les gouvernements pour mettre en place le programme d’introduction d’une identité numérique mondiale – au nom de COVID, bien sûr.


Grippe espagnole, quel rôle a joué Rockefeller ?

La pandémie de grippe dite “espagnole” a atteint la moitié de la population mondiale du printemps 1918 à la fin de l’hiver 1919. La maladie est apparue de façon simultanée en Amérique du Nord, en Europe et en Asie. Cette pandémie s’est diffusée en trois vagues successives dans le monde : une première entre mars et juillet 1918, une seconde de fin août à novembre 1918 une troisième et dernière de l’hiver au printemps 1919.

Suite

Le grand-père de Bill Gates, le Dr Frederick L. Gates a participé à l’expérience Rockefeller sur la méningite bactérienne JAB qui a tué 100 millions de personnes en 1918 – 1920. Ce n’était pas la grippe espagnole… c’était un PLAN expérimental de méningite bactérienne ! ??

La vérité révélée sur la grippe espagnole mortelle de 1918 : il s’agissait en fait d’une pneumonie bactérienne

2 commentaires sur « Le grand-père Dr Frederick L. Gates est maintenant le fils Bill Gates, l’histoire des virus où bactérie se répète »

  1. À ce que je vois tel père, tel fils. Idem pour Fabius. Je suis d’accord avec Demoulin, il serait temps d’agir. Le Conseil Constitutionnel est bien complice de tout ainsi que le sénat et politiques de tout bord. Il ne faut pas trop tarder. Je ne comprends cette attente vu que Veran est mal en ce moment, et le petit psychopathe est de plus en plus fou.

  2. L’Ivermectine n’aurait rien fait contre la grippe espagnole. C’est un anti-virus à large spectre, qui fait merveille – trop – contre la COVID ou la gale, mais ne peut rien contre des bactéries. Heureusement que chaque pays a sa politique, comme cela, entre l’Inde, Israël, la Slovénie, le Brésil, etc. on va être contraint de juger sereinement des comportements responsables de chacun… En attendant, on tue des milliers de gens chaque semaine, pour des milliards de dollars.

Laisser un commentaire