1 00 5 minutes 2 semaines 8


Le vent tourne Écoutez bien cette intervention de Cohen en présence de Véran … la vaccination ne sert à rien … l’immunité collective par la vaccination est illusoire… On rêve… Est-ce qu’on nous prépare à un changement de cap la chaîne d’info n°5 devient complotistes

La vaccination est inefficace sauf si elle est appliquée à 100%. Vaccination obligatoire pour tous. La proposition de loi est rédigée et sera débattue le 13/10.

 

Véran une explication a tous ces rassemblements dans le monde entier !

pas de cluster !

Autre propagande de peur que vous nous allez sortir.

De plus à quand les résultats des cas positifs, vaccinés en France, avec des effets secondaires graves ou moins graves Mr. Véran !

La vérité finit toujours par triompher Mr. Véran !


Dan Scavino

« Ça crève les yeux, le virus ne circule pas ». Avec ce genre de propos répétés à l’envi dans les médias, Laurent Toubiana crève, lui, l’écran. Présenté comme « épidémiologiste à l’Inserm », le chercheur se montre catégorique : l’épidémie est terminée et les autorités sanitaires versent dans « la peur et la panique ». « Le confinement est une mesure qui n’a pas été efficace, qui n’a rien apporté, sauf des choses négatives et aujourd’hui, toutes les courbes baissent : nous sommes dans l’ubuesque », nous explique-t-il. 

Laurent Toubiana est l’un des chefs de file de ceux que l’on désigne aujourd’hui sous le label de « rassuristes », un terme qu’il conteste fermement, puisqu’il affirme qu’il « ne veut pas rassurer, mais rétablir la vérité des faits ». Ce courant s’est structuré autour de deux autres figures éloignées de l’infectiologie : Jean-François Toussaint, professeur de physiologie à l’Université de Paris, et Laurent Mucchielli, sociologue du CNRS spécialiste des politiques sécuritaires. Les trois ont sympathisé durant l’été, puis coécrit à la rentrée des tribunes contre le « gouvernement de la peur » (Le Parisien) et « la stratégie sanitaire » (sur blog hébergé par Mediapart, après un refus de dernière minute du JDD). Des documents signés par quelques centaines de personnalités – médecins, juristes, etc., pour certaines plutôt étonnantes, tels des médecins en première ligne dans la bataille contre le Covid. Parmi eux, Louis Fouché, réanimateur à Marseille, qui s’emporte contre la « narration de la peur », « l’écart avec la réalité de ce que l’on vit, avec finalement très peu de décès, un phénomène qui peut être jugulé » et « l’absence de débat ». « Pourquoi ne laisserait-on pas la population atteindre l’immunité collective, tout en fournissant des masques FFP2 aux plus fragiles ? », s’interroge-t-il, oubliant que des patients jeunes et sans antécédents se sont aussi retrouvés en réanimation. 

« Ces abrutis prétendent défendre les autres malades »

Si ces contestataires restent minoritaires chez les scientifiques, ils occupent l’espace médiatique, des télévisions ou radios comme Cnews, BFM TV ou Sud-Radio leur donnant régulièrement la parole. « Tout le monde a envie d’entendre des bonnes nouvelles. Quand on rappelle que la situation est grave, on n’intéresse personne. Ils sont d’autant plus audibles qu’ils ont un discours dissonant », déplore le Pr Axel Kahn. Avec son franc-parler habituel, le président de la Ligue contre le cancer n’a pas hésité à dénoncer leurs prises de position. « Ces abrutis (sic) prétendent défendre les autres malades, tous ceux qui ont pâti du confinement en raison de retards de soins ou de diagnostic, assène-t-il auprès de L’Express. Mais si leur discours conduit à affaiblir l’adhésion de la population aux gestes barrières, il y aura un nouveau confinement et ce sont justement ces malades qui en souffriront. » 

Laurent Toubiana, Jean-François Toussaint, Laurent Mucchielli


Big pharma

Pfizer, Moderna, Astrazeneca, et autres poisons va devoir donner leurs compositions.

 « …C’est la fin de l’industrie pharmaceutique telle que nous la connaissons. C’est la fin des soins de santé réglementés par le gouvernement tels que nous les connaissons… »


Une réflexion sur “ Où est la plandémie ?

  1. Enfin, cela commence à se dire. Je n’aime pas Cohen, mon étonnement a été en regardant son émission pour la 1ère fois. je le vois s’en prendre à Véran, je n’en reviens pas. Veran qui ne sait plus quoi dire, comme l’image sublimale où je le vois dire, le pass est terminé, qu’il ne le voulait pas.Le samedi 4, des milions de Français dehors ensemble de tout bord, je suis fière d’y avoir participer et tant que cela ne sera pas terminé, j’y serais encore..

Laisser un commentaire