1 00 4 minutes 2 semaines 886

Les travailleurs de la santé non vaccinés seront suspendus le 15 octobre, Nouvelles de Radio-Canada

Le premier ministre François Legault a annoncé la politique de vaccination obligatoire au début du mois de septembre, affirmant que toute personne non vaccinée adéquatement d’ici le 15 octobre sera suspendue sans salaire. (Graham Hughes/La Presse Canadienne) Plus de 17 000 travailleurs de la santé au Québec seront suspendus le mois prochain pour avoir refusé de se faire vacciner contre la COVID-19, et maintenant les autorités provinciales se démènent pour combler les lacunes. Un porte-parole du ministre de la Santé Christian Dubé a déclaré lundi à CBC qu’un total de 17 642 employés du réseau de la santé du Québec n’avaient toujours pas reçu leur première dose. Près de la moitié de ces employés non vaccinés sont des travailleurs de première ligne qui sont en contact direct avec les patients, a déclaré le porte-parole. Ils seront tous suspendus le 15 octobre lorsque le décret provincial obligeant tous les travailleurs de la santé à être entièrement vaccinés entrera en vigueur. Des milliers d’autres qui n’ont reçu qu’une première dose seront également au repos jusqu’à ce qu’ils reçoivent la seconde.

« L’anxiété est à travers le toit »

Suspendre autant de travailleurs à la fois pourrait être catastrophique, selon Kristina Hoare, représentante du syndicat des infirmières de l’Ouest-de-l’Île de Montréal. « Cela nous affecte parce que nous allons manquer de personnel dans un système qui ne fonctionne déjà pas bien », a-t-elle déclaré. « L’anxiété est à travers le toit et chaque autre adjectif que vous pouvez ajouter à l’anxiété en ce moment est ce que nous ressentons dans son ensemble. » La régie de la santé de Laval compte 800 travailleurs qui seront suspendus. La directrice adjointe du CISSS de Laval, Chantal Fiset, dit qu’ils essaient de convaincre les travailleurs non vaccinés de se faire vacciner. Elle dit qu’ils ont également appelé des centaines de travailleurs à la retraite pour voir s’ils peuvent revenir et aider, mais elle ne pense pas que cela fonctionnera. « Nous ne disons pas que nous sommes sûrs à 100% que nous allons embaucher 800 personnes, je ne peux pas le dire », a déclaré Fiset. 

Politique annoncée début septembre

Le premier ministre du Québec, François Legault, a annoncé la politique de vaccination obligatoire au début du mois de septembre, affirmant que toute personne non vaccinée adéquatement d’ici le 15 octobre sera suspendue sans salaire. Des dizaines de milliers de travailleurs de la santé du Québec ne sont toujours pas vaccinés à l’approche de la politique obligatoire La politique est la dernière tentative de la province pour apprivoiser COVID-19 sans imposer plus de restrictions au public, l’annonce du premier ministre survenant un peu plus d’une semaine après la mise en œuvre du passeport vaccinal. Les experts en santé publique réclament depuis longtemps une vaccination obligatoire pour les travailleurs de la santé, étant donné le risque encouru en cas d’épidémie chez les patients vulnérables.Avec des fichiers de Steve Rukavina et Derek Marinos

Une réflexion sur “ Plus de 17 000 travailleurs de la santé du Québec risquent d’être suspendus pour avoir refusé le vaccin COVID-19

  1. En voyant ce qui se passe au Québec, comment peut on croire à un procès contre ces élites. Accepter le fait que plus de 17 000 soignants préfèrent partir au lieu de se faire vacciner, veut tout dire sur ce vaccin. De plus, s’il y avait vraiment une pandémie, ce qui est faux, qui s’en occuperait de ces malades ? C’est valable pour la France et d’autres pays.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.