3 00 6 minutes 6 jours 171

 

Une conférence Zoom divulguée révèle un médecin se demandant comment augmenter le nombre de patients COVID-19 sur le rapport du tableau de bord de l’hôpital.

Le média National File a déclaré avoir obtenu l’enregistrement d’une « source interne » au Novant Health System qui comprend le New Hanover Regional Medical Center à Wilmington, en Caroline du Nord .

National File a publié la vidéo sur son fil Twitter le 10 septembre.

National File et d’autres médias locaux qui ont rendu compte de la fuite ont identifié les personnes dans la vidéo comme étant Mary Kathryn Rudyk, médecin au centre médical, qui demande à Carolyn Fisher, directrice du marketing de l’hôpital, comment gonfler le nombre de personnes classées. en tant que patients COVID-19 dans le but de générer la peur chez les non vaccinés.

« Je pense que nous devons être plus directs, nous devons être plus énergiques – nous devons dire quelque chose qui va sortir – si vous ne vous faites pas vacciner, vous savez que vous allez mourir », a déclaré Rudyk dans la vidéo. « Soyons vraiment directs avec ces gens. »

La vidéo commence par Fisher expliquant comment son service communique au public des «chiffres significatifs» – le pourcentage de personnes non vaccinées, vaccinées et le pourcentage de décès dans l’unité de soins intensifs (USI).

Rudyk a ensuite demandé comment les cas post-COVID peuvent être inclus dans le nombre de personnes hospitalisées pour COVID-19.

« Mon sentiment à ce stade est que nous devons peut-être être un peu plus effrayants pour le public », a déclaré Rudyk. « Il y a encore beaucoup de personnes hospitalisées que nous envisageons post-COVID, mais nous ne comptons pas dans ces chiffres, alors comment incluons-nous ces personnes post-COVID dans le nombre de patients que nous avons à l’hôpital ? »

Fisher a demandé si elle voulait dire chaque patient qui a été à l’hôpital « depuis le début de COVID? »

Rudyk a répondu: « Eh bien, qui sont toujours là, et c’est quelque chose que je peux apporter à quelqu’un d’autre, mais je pense que ce sont des chiffres importants: les patients qui sont toujours à l’hôpital, qui ne sont pas sur le sol COVID, mais occupent toujours le l’hôpital pour diverses raisons.

Shelbourn Stevens, président du centre médical régional de New Hanover, a également participé à la conférence téléphonique Zoom, qui a déclaré que ces patients étaient classés comme « récupérés ».

« Mais je pense que, de notre point de vue, nous les considérerions toujours comme des patients COVID parce qu’ils guérissent toujours », a déclaré Stevens.

Rudyk a déclaré qu’elle pensait que ces patients devaient également être « mis en évidence, car une fois qu’ils sont sortis de l’isolement, ils abandonnent les chiffres COVID », incitant Stevens à dire qu’ils peuvent plus tard parler hors ligne de « comment nous pouvons gérer cela jusqu’au marketing .  »

Réponse de Novant en matière de santé
En réponse aux questions demandant de confirmer si les personnes dans la vidéo étaient des employés du centre médical régional de New Hanover et quel était le contexte de la vidéo, un porte-parole de Novant Health a déclaré à Epoch Times que le personnel impliqué dans l’extrait de la vidéo voyait les « niveaux les plus élevés d’hospitalisations et de décès liés au COVID-19 jusqu’à présent dans cette pandémie , malgré le fait que des vaccins sûrs et efficaces soient largement disponibles ».

« Ce fut une discussion franche entre les professionnels de la santé et des communications sur la façon dont nous pouvons transmettre plus précisément la gravité et la gravité de ce qui se passe à l’intérieur de nos hôpitaux et dans nos communautés », a déclaré le porte-parole. « Plus précisément, les données que nous avons partagées n’incluent pas les patients qui restent hospitalisés pour des complications du COVID-19 même s’ils ne sont plus en isolement au COVID-19, elles ne donnent donc pas une image complète de l’impact total du COVID-19 sur nos patients et sur nos hôpitaux.

L’hôpital continue d’être préoccupé par la désinformation , a déclaré le porte-parole, et qu’il s’efforce « d’être transparent et de raconter toute l’histoire ».

Matt McGregor
JOURNALISTE

Nous avons un besoin urgent de votre soutien !
Nous comptons uniquement sur votre soutien pour nous aider à
financer nos rapports d’enquête.
Si vous aimez ce que nous faisons, aidez-nous à
continuer en nous soutenant aujourd’hui. 

Veuillez choisir votre méthode préférée pour montrer votre soutien

Don via Paypal 

3 commentaires sur « Une fuite d’une vidéo Zoom révèle que des responsables de l’hôpital discutent des tactiques de peur du COVID-19 »

  1. C’est ce qui s’est passé avec moi. L’hôpital fait tout pour que je reste la nuit, perfusion entre autres. Malheureusement pour eux, j’ai tout arraché et ai voulu sortir en laissant une lettre de décharge. J’avais vu un jeune que je connaissais, qui m’a regardée et m’a fait bravo. Je l’ai revu à la sortie avec un autre jeune, qui m’ont dit qu’ils avaient eu peur et un devait venir me le dire. Ils avaient l’intention de me mettre dans les chiffres en réa. Ils m’ont dit que ma force de caractère avait permis cela et je savais la vérité. Combien de personnes ont compris, très peu. Ce sont eux qui me l’ont dit. C’était à l’hôpital de Mantes La Jolie où la plupart des soignants étaient corrompus aussi sauf quelques uns. Je le souligne exprès. Maintenant étant concernés, ils se révoltent. Je me demande combien parmi eux ont trahi leur métier pour de l’argent ? Ceux qui ne voulaient pas jouer le jeu n’y participaient pas à ce nombre de chiffres. L’hôpital touchait beaucoup d’argent de l’état. La plupart des malades l’étaient de très graves maladies et non de ce Covid.

Laisser un commentaire