10 00 4 minutes 4 mois 733

Le Dr Byram Bridle a révélé que les scientifiques à l’origine du « vaccin » COVID-19 ont commis une terrible erreur.

Selon le docteur, qui cite une toute nouvelle étude japonaise évaluée par des pairs, « ils ont fait une erreur – ils pensaient que la protéine spike était un excellent antigène cible, pour découvrir qu’il s’agit d’une toxine, qui peut se propager dans de nombreux organes du corps, causant de graves dommages ».

PIRE, les protéines spike générées par les vaccins à ARNm ne restent pas dans le muscle de l’épaule, mais se propagent au cerveau, au cœur, aux ovaires, etc.

Ils savent également que la protéine spike est à l’origine des dommages causés par le COVID – et on sait maintenant comment elle cause autant de dommages dans d’autres parties du corps des vaccinés.

Dans la vidéo ci-dessous, le Dr Bridle explique pourquoi les lésions dues aux vaccins se produisent :

La protéine Spike, à elle seule, est la cause des problèmes vasculaires et neurodégénératifs, pas le virus.
Selon la théorie originale, elle reste dans le deltoïde, va vers le ganglion lymphatique local et active le système immunitaire.
Mais une nouvelle étude japonaise sur la bio-distribution a suivi le virus et les protéines de pointe.
Elle passe dans le sang quelques jours après le vaccin, s’accumule dans la rate, le cerveau, la moelle osseuse, le foie, les glandes surrénales, avec de fortes concentrations dans les ovaires.

La protéine spike est une toxine pathogène qui cause des dommages si elle est en circulation, se lie aux plaquettes, aux cellules épithéliales des vaisseaux sanguins, coagulation, saignement, problèmes cardiaques, coagulation du sang dans le cerveau.

La conclusion est « Nous avons fait une grosse erreur, et ne l’avons pas réalisé jusqu’à maintenant. » « Nous pensions que la protéine spike était un excellent antigène cible, mais nous n’avons jamais su que la protéine spike elle-même était une protéine toxine pathogène. » « En vaccinant les gens, nous leur inoculons par inadvertance une toxine. »

Prêtez l’oreille à cette vidéo de 8 minutes. Si ce médecin a raison, et si le rapport révisé par des pairs (ICI) est exact, presque tous ceux qui ont reçu le vaccin vont mourir très bientôt parce que leur propre corps fabrique maintenant la protéine spike qui est une toxine qui va les tuer.


Les protéines spike générées par les deux vaccins à ARNm ne restent pas dans le muscle de l’épaule, mais se propagent au cerveau, au cœur, aux ovaires, etc. On sait également que la protéine spike est à l’origine des dommages causés par le Covid – et on sait maintenant comment elle cause autant de dommages dans d’autres parties du corps des vaccinés.


10 commentaires sur « Un médecin sur le vaccin COVID : « Nous avons fait une erreur. Nous n’avons pas réalisé que la protéine Spike était une TOXINE » Cela signifie-t-il que toutes les personnes vaccinées fabriquent leurs propres toxines de protéine Spike dans leur propre corps ? »

  1. Et malgré ça le gouvernement incite les gens à se faire vacciner… c’est un crime contre l’humanité !

  2. Rajout. Il faut s’éloigner de toutes les personnes vaccinées. C’est l’inverse qu’il va se passer. Tous les vaccinés doivent avoir un badge.ou par précaution, s’éloigner de toutes personnes qui portent des masques + si on ne sait rien sur eux.

    1. Non sa ce n’est pas vrait. Ces dire que les personnes vaccinés sont dangereuses est inventé pour faire peut aux anti-vaccin. Si pas de vaccin, santé protéger. Il suffit comme pour tout les virus de consolider son immunité par une bonne hygiène de vie.
      Lumière à tous.🙏🕯️😊

      1. Ce que vous dites est VRAI. Nous avons une immunité naturelle qui se crée. C’est peut être Vrai ce que vous dîtes, on voudrait faire peur aux non vaccinés pour qu’ls le fassent. Ils ont tout faux, je prends de la vitamine D et du zing pour renforcer mon immunité. Je ne fume pas. J’ai une très bonne hygiène de vie et n’ai jamais voulu être vaccinée. Merci pour votre réponse.

  3. C’est vraiment honteux de dire cela que maintenant alors qu’ils le savaient depuis longtemps. Combien de personnes vont mourir ?

    1. Ils le savaient très bien. C’est leurs but de diminuer la population mondiale.
      Les lanceurs d’alerte l’ont bien assez dit mais on préfère les traiter de complotisgtes. Un dictionnaire à la population s’était plus efficace que le vaccin car les lanceurs d’alerte sont des théoriciens du complo et non les manigandseurs de ce complot.

      1. On savait que les vaccins ne sont pas la panacé. L’immunite naturelle sert de barrierre. Les labos veulent nous faire croire que leur vaccins remplera notre immunité… Pf… Les gens sont trop naïf. La covid remplace la grippe qui tuait les vieux déjà malades.. Comme le vent fait tomber les feuilles… Rien de nouveau

Laisser un commentaire