Fuite à Wuhan confirmer : Compte rendu de l’administration Biden


L’administration du président Joe Biden aurait mis fin à une enquête du département d’État lancée sous Mike Pompeo, qui visait à déterminer la probabilité que la pandémie de COVID trouve son origine à l’Institut de virologie de Wuhan.

Selon CNN, le Bureau de contrôle et de vérification des armements du Département d’État a cherché à savoir si le programme d’armes biologiques de la Chine aurait pu jouer un « rôle plus important dans les débuts de la pandémie à Wuhan ».

Les fonctionnaires participant à l’enquête ont utilisé la recherche scientifique, ainsi que des documents publics et classifiés, pour étudier l’idée de la fuite du laboratoire, ce qui incluait l’examen de tout lien possible entre le virus et le programme d’armes biologiques de la Chine.

Même après avoir adhéré à la Convention sur les armes biologiques et à toxines en 1984, le gouvernement américain pense que la Chine a poursuivi un programme offensif d’armes biologiques. La Chine le nie avec véhémence. »

Cette nouvelle intervient alors que les médias de gauche font passer leur couverture de la fuite du laboratoire d’une théorie du complot pendant l’administration Trump à une idée raisonnable pendant l’administration Biden.

Suite à la publication d’un nouveau rapport affirmant que trois chercheurs du laboratoire de Wuhan ont été hospitalisés en novembre 2019 avec des symptômes similaires au coronavirus, le récit médiatique a changé.

Le Wall Street Journal rapporte que « plusieurs chercheurs du laboratoire, un centre d’étude des coronavirus et d’autres infections, ont été malades à l’automne 2019 avec des symptômes correspondant à la fois au Covid-19 et à une maladie saisonnière commune, selon une fiche d’information du département d’État publiée dans les derniers jours de l’administration Trump ». À la veille d’une réunion de l’organe décisionnel de l’Organisation mondiale de la santé, qui devrait examiner la prochaine étape d’une enquête sur les origines du Covid-19, le nombre de chercheurs, le moment de leurs maladies et leurs visites à l’hôpital ont été révélés. »

En février, le conseiller à la sécurité nationale Jake Sullivan, selon CNN, s’en est pris à la tentative de l’Organisation mondiale de la santé de localiser une source du virus. « Tous les pays, y compris la Chine, devraient se joindre à un mécanisme transparent et robuste pour prévenir et répondre aux urgences sanitaires à l’avenir, afin que le monde en apprenne le plus possible et le plus rapidement possible. » L’OMS avait déjà conclu qu’il était peu probable que l’épidémie ait débuté en laboratoire et qu’une enquête supplémentaire était inutile.

Le Dr Anthony Fauci, responsable des maladies infectieuses à la Maison Blanche, a changé d’avis sur la question de savoir si le virus COVID, qui est à l’origine de la pandémie actuelle, avait finalement trouvé son origine dans un laboratoire de Wuhan.

Entre-temps, les médias ont tenté d’imputer à l’ancien président Donald Trump la responsabilité de ce changement de couverture. Maggie Haberman, s’exprimant sur CNN, a critiqué Trump et Pompeo pour la « politisation » de l’allégation de fuite du laboratoire COVID. Mme Haberman a attribué la politisation de la théorie au fait que Trump l’a répétée après avoir « brûlé sa crédibilité » et l’a remise sur le tapis en « année électorale ».

Publié par Mohamed Tahiri

Lanceur d'alerte

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :