1 10 2 minutes 4 semaines 715

le chantage de l’arrêt des subventions de l’état s’il sentait qu’il y avait un risque que des maires accordent leur parrainage à x ou y .

La délicate règle des 500 signatures : Politiquement chaud

Bonjour à tous ! Hier, réunion pour envisager le futur : législatives, présidentielles ? J’ai appris que le gouvernement en place faisait pression en exerçant le chantage de l’arrêt des subventions de l’état s’il sentait qu’il y avait un risque que des maires accordent leur parrainage à x ou y . Autrement dit, même si nous arrivions à nous structurer pour ces élections, compte tenu du système de parrainage c’est perdu d’avance. Le problème de ce que nous vivons collectivement c’est Domination/Soumission. Je n’ai jamais vu des gens en position de domination vouloir changer les choses, c’est toujours les gens en position de soumission qui se révoltent contre la domination. Est-ce que cela veut dire ne rien faire ? Non, au contraire, cela veut dire continuer à établir des réseaux. Le système est pourri. Comment fait-on alors ?
On se passe du système qui n’est qu’un système à l’intérieur d’un système, à un système plus vaste. Confiance ! Bonne semaine à tous !

France médias subit la censure sur de nombreux réseaux sociaux. Assurez-vous de rester en contact avec les nouvelles qui comptent en vous abonnant à nos meilleures nouvelles du jour . C’est gratuit, ou faire un don pour nous soutenir

Une réflexion sur “ LES 500 SIGNATURES POUR OU CONTRE ?

  1. Il ne faut pas laisser Macron gagner en trichant comme la 1ère fois en 2017. D’abord il a pris de l’argent de l’état pour commencer sa campagne électorale et en 2017, 165 mille euros pris dans les caisses de Bercy. Faire du chantage ou menaces est sa spécialité, il faut le lui interdire. On comprend mieux comment il a gagné avec si peu de voix. Un, en éliminant un candidat FILLON. En 2022, il veut faire pire, éliminer tous les candidats gênant qui est INTERDIT DANS TOUTE DEMOCRATIE.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.