1 11 5 minutes 2 semaines 8019

Jeudi, un message sur le Daily Exposé montrait des statistiques inquiétantes de l’Office for National Statistics (ONS) indiquant que les décès chez les adolescents au cours de l’été ont augmenté de manière significative par rapport à l’année précédente, ce qui coïncide avec le déploiement du vaccin. J’ai creusé un peu dans les données et je dois dire que je suis d’accord pour dire que c’est inquiétant. J’ai représenté ci-dessus les décès chez les 15-19 ans par semaine pour 2020 et 2021. (Malheureusement, les données équivalentes ne sont pas disponibles pour les années précédentes, car avant 2020, la répartition se faisait entre les 1-14 ans et les 15-44 ans). La divergence marquée autour de la semaine 23 correspond en gros à la montée en puissance du programme de vaccination dans cette tranche d’âge, comme indiqué ci-dessous.

Entre les semaines 23 et 37 de 2021, 252 décès ont été enregistrés chez les 15-19 ans en Angleterre et au Pays de Galles. Ce chiffre est à comparer aux 162 de la même période en 2020, soit une augmentation de 90 ou 56 %. C’est beaucoup, et cela mérite une explication. Il est important de noter qu’il n’y a pas de hausse similaire chez les jeunes enfants âgés de 1 à 14 ans, comme le montre le graphique ci-dessous. Il est intéressant de noter que l’année 2020 a été une année de faible mortalité pour ce groupe d’âge, probablement en raison d’une diminution des décès dus aux accidents de la route et autres. En 2021, la mortalité est à nouveau plus faible, ce qui illustre le peu de menace que représente le COVID-19 pour les enfants.

Le Covid ne peut être tenu pour responsable de l’augmentation soudaine du nombre de décès chez les 15-19 ans au cours de l’été 2021, car les données de l’ONS montrent qu’au cours de cette période, il n’y a eu que neuf décès liés au Covid dans cette tranche d’âge. Qu’est-ce qui a donc fait augmenter soudainement le taux de mortalité depuis juin chez les 15-19 ans, mais pas chez les enfants plus jeunes ? Elle a coïncidé avec le déploiement des vaccins, connus pour provoquer des effets secondaires rares mais graves chez les jeunes, notamment des myocardites (inflammation du cœur). S’agit-il d’une preuve réelle qu’au cours de l’été, les vaccins ont tué neuf fois plus de jeunes de 15 à 19 ans que le Covid – 81 contre neuf ? Si non, quelles sont les autres explications possibles et quelle est leur probabilité ? Je suggère que les autorités médicales enquêtent en priorité et de toute urgence sur les raisons de la hausse soudaine du nombre de décès chez les adolescents depuis juin, avant de déployer d’autres vaccins auprès des jeunes. Par Will Jones / 1 octobre 2021 – 17.00


La Lanceuse d’alerte de Facebook, Une dénonciatrice de Facebook au Sénat: « Hier, on a vu Facebook se retirer d’internet. Je ne sais pas pourquoi ça a baissé. Mais je sais que pendant plus de 5 heures, Facebook n’a pas été utilisé pour creuser les clivages, déstabiliser les démocraties et faire des jeunes filles et les femmes se sentent mal dans leur corps. » Les produits de Facebook nuisent aux enfants, attisent la division, affaiblissent notre démocratie… pendant cinq heures, Facebook n’a pas pu aggraver la division – a déclaré Frances Haugen. Frances Haugen poursuit en affirmant que le géant des médias sociaux dissimule des informations au public et aux gouvernements et qu’il continuera à aller à l’encontre du bien commun si rien n’est fait pour l’arrêter.

La vérité finit toujours par triompher, la lumière est plus puissante que les ténèbres.

Une réflexion sur “ Les décès chez les adolescents ont augmenté de 56% depuis le début du déploiement du vaccin

  1. Comment veut-on que je crois en un jugement laissant toujours ces atrocités se commettre sur des adolescents maintenant. Leur but est clair, ils ne feront pas d’enfants ces jeunes là et le peu d’enfants qu’il y aura, on leur donnera le vaccin. J’avou, j’en ai marre. Ce GVT ose dire qu’il n’y aura peut-être pas de 5ème vague. Normal, plus on approche des élections ce virus est en train de disparaître comme par magie, de la même manière qu’il est venu. Ce virus se nomme MACRON.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.