0 10 3 minutes 2 semaines 1568

Edward Snowden est un patriote. Ce n’est pas un traître. Il est un lanceur d’alerte légitime et, dans une décision surprenante aujourd’hui (jeudi), la Cour d’appel des États-Unis pour le neuvième circuit :

Le réseau téléphonique sans mandat qui a collecté secrètement des millions d’enregistrements téléphoniques d’Américains a enfreint la loi sur la surveillance du renseignement étranger et pourrait bien avoir été inconstitutionnel.

Cela survient sept ans après que l’ancien sous-traitant de la National Security Agency, Edward Snowden, a dénoncé la surveillance de masse des enregistrements téléphoniques des Américains. Snowden a exposé les détails d’un programme massif de la NSA qui a utilisé la peur du terrorisme pour bafouer les droits constitutionnels des citoyens américains. Le gouvernement américain suit le même plan tordu en poursuivant les citoyens américains qui sont entrés au Capitole le 6 janvier.

Snowden a été quelque peu choqué par le résultat. Il a posté ce qui suit sur Twitter : « Je n’aurais jamais imaginé que je vivrais assez longtemps pour voir nos tribunaux condamner les activités de la NSA comme illégales et dans la même décision, me créditer de les avoir dénoncées. . . . La Cour suprême a dit un jour : « Il est difficile pour le peuple d’accepter ce qu’il lui est interdit d’observer. C’est pourquoi j’ai dénoncé en premier lieu : le public a le droit de connaître les décisions qui redéfinissent le territoire de ses droits.

Les tribunaux ont eu raison. La flamme de la liberté et le feu de la liberté ne se sont pas encore éteints en Amérique. C’est l’ironie ultime que Snowden bénéficie de plus de liberté et de protection de ses droits civils en Russie qu’en Amérique.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.