0 11 6 minutes 3 semaines 1478

Le président chinois Xi inspecte une base spatiale non divulguée et demande aux militaires de se préparer à la guerre.
Le dirigeant chinois Xi Jinping a récemment inspecté une base spatiale non divulguée dans le nord-ouest de la Chine, et a demandé aux officiers et soldats de « se préparer à la guerre ».
Selon les médias d’État chinois, lors d’une inspection de la base spatiale dans la province du Shaanxi le 15 septembre, Xi a déclaré que les « actifs spatiaux » sont des actifs stratégiques du PCC qui doivent être « bien gérés et utilisés. » Il a félicité la base pour sa contribution significative au développement aérospatial du PCC et a demandé au personnel militaire d’améliorer la préparation au combat et de viser à devenir une « armée de classe mondiale » ainsi qu’une « superpuissance spatiale ».
DWnews, basé à Pékin, a déclaré qu’il s’agissait de la première inspection publique par Xi Jinping des forces de soutien stratégique du PCC, et que le site était très probablement le centre de mesure et de contrôle des satellites de Xi’an, dont le nom de code militaire est « 26e base d’entraînement expérimental (unité 63750) ». Il s’agit du centre d’exploitation, de contrôle et de gestion du réseau de mesure et de contrôle aérospatial du PCC, principalement responsable de la surveillance des lancements d’engins spatiaux, du suivi et de la mesure des engins spatiaux, de la transmission des données, du traitement des informations et de la récupération.
Établie le 31 décembre 2015
, la Force de soutien stratégique du PCC est composée de divers types d’unités qui jouent des rôles de soutien importants, notamment la protection de l’environnement du champ de bataille, la protection de l’information et de la communication, la protection de la sécurité de l’information et le test des nouvelles technologies, etc, selon DWnews.
Li Yanming, un commentateur politique vivant aux États-Unis, a noté qu’à l’approche du 20e Congrès national du PCC, Pékin est confronté à des crises intérieures et internationales, et que les combats internes de haut niveau se sont intensifiés au point de s’approcher d’une épreuve de force. Dans une interview accordée à The Epoch Times, Li a déclaré que les confrontations militaires dans le détroit de Taïwan, la mer de Chine méridionale, la mer de Chine orientale, la frontière entre la Chine et l’Inde, la péninsule coréenne et d’autres régions environnantes peuvent s’intensifier à tout moment.
Li pense qu’au niveau international, les tensions militaires autour de la Chine sont liées aux relations diplomatiques, politiques et économiques du PCC avec les États-Unis, la Russie et le Japon. Au sein du PCC, il est de plus en plus évident que la faction de l’ancien dirigeant du PCC, Jiang Zemin, tente de profiter de ces crises et conflits militaires pour forcer Xi à se retirer.
Pour Xi Jinping, se préparer à la guerre peut non seulement détourner l’attention des crises internes, mais aussi l’aider à se forger l’image d’un héros national qui vainc à la fois les forces étrangères et les ennemis politiques.
La Chine est de plus en plus agressive dans la poursuite de ses revendications de souveraineté territoriale et maritime dans les mers de Chine méridionale et orientale, le long de la frontière entre la Chine et l’Inde, et envahit fréquemment l’espace aérien de Taïwan.
Gui Yuan, un commentateur de l’actualité chinoise vivant au Japon, a déclaré à The Epoch Times que le PCC se trouve actuellement au milieu de crises internes et externes. Les conflits extérieurs sont très tendus, mais en réalité, la crise interne du régime est plus aiguë, a-t-il dit. Derrière l’accent mis par Xi sur la préparation à la guerre se cache la volonté de résoudre les crises internes, et le véritable objectif de Xi de renforcer son pouvoir, a déclaré Gui.
Chong Sheng (pseudonyme), un commentateur indépendant en Chine, estime également que la véritable intention de Xi est de stabiliser son pouvoir.
« Xi Jinping a sa propre sphère d’influence, et certains membres de la deuxième génération des familles supérieures du PCC le soutiennent, mais la faction de l’opposition semble être plus importante », a déclaré Chong à The Epoch Times. « Jiang Zemin, son adversaire politique, est encore très puissant. Afin de consolider son pouvoir, Xi a purgé les fonctionnaires de la faction de Jiang. Par exemple, il a remplacé le commandant du commandement du théâtre occidental quatre fois cette année. »


« Une force pour le bien mondial » : les dirigeants du quad se réunissent à la Maison-Blanche contre la menace chinoise en toile de fond

JPMorgan réduit sa contribution aux devises des pays émergents en raison de la montée des risques liés à la Chine.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.