1 00 4 minutes 3 mois 890

Des corps étrangers ont été découverts dans cinq flacons inutilisés de vaccin COVID-19 de Pfizer près de Tokyo, au Japon , et un flacon dans la préfecture d’Osaka, ont annoncé mardi des responsables.

Les flacons contenant de la matière blanche flottante appartiennent au même lot de vaccins Pfizer, ont précisé les villes de Sagamihara, et Kamakura, et Sakai, selon l’ agence Kyodo News . Ils ont demandé à Pfizer d’examiner les substances contenues dans les flacons.

Des responsables ont déclaré à Kyodo que des contaminants avaient été trouvés sur plusieurs sites à Sagamihara, un site à Kamakura et un site à Sakai cette semaine. Le numéro de lot Pfizer a été identifié par les responsables comme FF5357.

Ils ont dit que les doses Pfizer contenant des corps étrangers n’avaient pas été utilisées.

Des responsables de Pfizer au Japon ont déclaré mercredi lors d’une conférence de presse que l’affaire concernait probablement des ingrédients qui ne se sont pas complètement dissous, a rapporté le Mainichi Daily News . Cela n’a pas affecté la qualité ou la sécurité du vaccin, a déclaré la société. Epoch Times a contacté la société pour commentaires.

Il y a plusieurs semaines, le ministère japonais de la Santé a suspendu 1,63 million de doses du vaccin COVID-19 de Moderna en raison d’une contamination. Des semaines plus tard, des responsables gouvernementaux ont confirmé début septembre que trois personnes étaient décédées après avoir reçu une injection de vaccins de Moderna, suspendus depuis, qui utilisent une technologie d’ARNm similaire à celle de Pfizer.

Une enquête a révélé plus tard que des particules d’acier inoxydable avaient contaminé les doses de Moderna. Les deux entreprises l’ont retracé jusqu’à un site de production en Espagne.

« L’acier inoxydable est couramment utilisé dans les valves cardiaques, les prothèses articulaires et les sutures et agrafes métalliques. En tant que tel, on ne s’attend pas à ce que l’injection des particules identifiées dans ces lots au Japon entraîne un risque médical accru », ont déclaré les sociétés dans leur communiqué.

« La rare présence de particules d’acier inoxydable dans le vaccin Moderna COVID-19 ne pose pas de risque injustifié pour la sécurité des patients et n’affecte pas négativement le profil bénéfice/risque du produit », a déclaré Takeda Pharmaceutical dans une déclaration conjointe avec Moderna en fin août. Takeda, un partenaire de Moderna, distribue le vaccin au Japon.

Moderna et Takeda, quant à eux, ont déclaré qu’ils rappelleraient plusieurs lots de leur vaccin en raison des contaminants. On ne sait pas si Pfizer lancera un rappel.

Environ 500 000 personnes ont reçu des injections des trois lots de Moderna suspendus, a déclaré vendredi Taro Kono, ministre japonais en charge de la campagne de vaccination. Moderna a déclaré qu’il ne pouvait pas confirmer le nombre de doses distribuées à partir des lots.

COVID-19 est la maladie causée par le virus du PCC (Parti communiste chinois) .

Reuters a contribué à ce rapport.


Nous avons un besoin urgent de votre soutien !
Nous comptons uniquement sur votre soutien pour nous aider à
financer nos rapports d’enquête.
Si vous aimez ce que nous faisons, aidez-nous à
continuer en nous soutenant aujourd’hui. 

Veuillez choisir votre méthode préférée pour montrer votre soutien

Don via Paypal  

Une réflexion sur “ Les autorités: Des contaminants flottants blancs trouvés dans le vaccin Pfizer dans plusieurs villes japonaises

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.