2 00 6 minutes 3 semaines 14


Comment évaluer la qualité et la pertinence d’une information et discerner le vrai du faux ? Voici quelques questions à se poser au quotidien.

UNE PROPOSITION DE LOI CONTRE LA MANIPULATION DE L’INFORMATION



Que fait le Conseil supérieur de l’audiovisuel est l’autorité française de régulation de l’audiovisuel. L’intitulé de sa mission est de garantir l’exercice de la liberté de communication audiovisuelle en France. Depuis le 4 février 2019, il est présidé par Roch-Olivier Maistremedia.lesechos.com/api/v1/images/view/5c51bffa3...

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel est un organisme collégial doté de la personnalité morale. Pour assurer ses missions, il dispose de 9 directions, placées sous l’autorité de son Président et sous la responsabilité de son directeur général : direction administrative, financière et des systèmes d’information, direction de la télévision et de la vidéo à la demande, direction de la radio et de l’audio numérique, direction des programmes, direction juridique, direction des études, des affaires économiques et de la prospective, direction des affaires européennes et internationales et direction de la communication, ainsi que d’un secrétariat général aux territoires. Depuis son passage en autorité publique indépendante le 1er janvier 2015, l’agence comptable est chargée de la tenue, de la fiabilité et de la qualité des comptes du CSA.

La composition du CSA

Le CSA est dirigé par un Collège composé de sept membres : le président du CSA et six conseillers. Tous sont nommés par décret du Président de la République pour un mandat de six ans, non révocable et non renouvelable.

Qui désigne les membres du CSA ?

Le Président du CSA est nommé par le Président de la République. Les six autres membres du Collège sont nommés par les présidents du Sénat et de l’Assemblée nationale. Ces derniers désignent chacun trois membres, choisis en fonction de leurs compétences, de leur expérience et de leur expertise. Ces nominations doivent concourir à une représentation paritaire des femmes et des hommes.

Toutes ces nominations doivent être validées par les commissions des affaires culturelles du Sénat et de l’Assemblée nationale, à raison d’un vote favorable des 3/5e des suffrages exprimés de chacune de ces commissions.

Un mandat sous conditions

À l’exception de son président, le Collège est renouvelé par tiers tous les deux ans. Il faut avoir moins de 65 ans pour devenir membre. Pour garantir leur indépendance, leurs fonctions sont incompatibles avec tout mandat électif, tout emploi et toute autre activité professionnelle.

Ils sont en outre soumis à un droit de réserve ainsi qu’à des obligations déontologiques visant à prévenir les conflits d’intérêts, et cela durant un an à compter de la fin de leur mission, comme le veut la loi sur la transparence de la vie publique.

En outre, en application des dispositions du code pénal, durant les trois années suivant la cessation de leurs fonctions, les membres du Collège ne peuvent travailler pour une entreprise publique ou privée dont le CSA a assuré la surveillance ou le contrôle.

Président désigné par le Président de la République

Conseillers désignés par le Président du Sénat

 

Carole Bienaimé-Besse ©DR

Carole Bienaimé-Besse est membre du CSA depuis janvier 2017 

Consultez sa biographie complète

 

Portrait d'Hervé Godechot - CSA C. Voulgaropoulos

Hervé Godechot est membre du CSA depuis février 2019 

> Consultez sa biographie complète

 

Juliette_Théry-22

Juliette Théry est membre du CSA depuis février 2021
Consultez sa biographie complète 

Conseillers désignés par le Président de l’Assemblée nationale

 

Jean-Francois-Mary - ©CSA_570x375

 

Jean-François Mary est membre du CSA depuis janvier 2017

Consultez sa biographie complète

 

Anne_Grand_d’Esnon-15

  Anne Grand d’Esnon est membre du CSA depuis juin 2021 

Consultez sa biographie complète

 

Benoit_Loutrel-07

Benoît Loutrel est membre du CSA depuis février 2021 

Consultez sa biographie complète


Le fonctionnement des groupes de travail

Les délibérations du Conseil supérieur de l’audiovisuel sont préparées dans le cadre de groupes de travail thématiques. Chaque conseiller préside un groupe et assure la vice-présidence d’un second groupe. Le président et le vice-président les animent et en fixent les objectifs, sous l’impulsion du collège et en liaison avec les services. Ils sont également les interlocuteurs privilégiés des acteurs régulés sur les sujets entrant dans le champ de compétence de leur groupe.

Le collège du CSA, sous la présidence de Roch-Olivier Maistre, s’est accordé sur une nouvelle répartition des six groupes de travail permanents, décrits ci-dessous, qui s’inspirent des missions premières du CSA et structurent désormais son activité. Des groupes de travail spécifiques pourront également être mis en place si l’importance du sujet le requiert.

2 commentaires sur « BFM font de la fake news, écouter ! »

Laisser un commentaire