3 00 2 minutes 4 mois 591

La police suisse refuse de soutenir « la grande réinitialisation »

La police suisse s’élève contre la « Grande Réinitialisation » en refusant d’appliquer les restrictions imposées par le gouvernement au grand public.
Un groupe représentant des policiers suisses a écrit une lettre à la Fédération suisse des policiers (FSFP) déclarant que les flics travaillent pour le peuple et non pour l’élite mondiale.
Le groupe a averti qu’il n’appliquerait pas de mesures restrictives qui portent atteinte de manière disproportionnée aux droits fondamentaux des citoyens.« Si les mesures devaient entrer en conflit avec l’opinion générale de la population, limitant de manière disproportionnée leurs droits fondamentaux, de nombreux policiers ne seraient plus disposés à les appliquer », écrit le groupe dans la lettre.

Alors que la lettre a été accueillie favorablement par le public suisse, la FSFP a tenté de minimiser le soulèvement en affirmant qu’il ne représente qu’un petit nombre de policiers. Adrian Gaugler de la Conférence des commandants de police cantonale est allé plus loin, menaçant les agents de sanctions s’ils refusaient d’appliquer les mesures.


La police suisse dit qu’elle travaille pour le peuple, pas pour l’élite mondiale

« Un officier qui refuse d’appliquer la loi peut être puni », a déclaré Gaugler. « Le refus de la police d’appliquer les mesures contre le coronavirus n’est pas unique à la Suisse », écrit Chris Tomlinson.

3 commentaires sur « La police suisse rejette la « grande réinitialisation » : « Nous travaillons pour le peuple, PAS pour l’élite » »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.