2 00 7 minutes 3 mois 1696
La Vérité sortant du puits est un tableau de Jean-Léon Gérôme. Le tableau appartient aux collections du musée Anne-de-Beaujeu de Moulins, en France.

Lorsqu’un mensonge prend l’apparence de la vérité, alors, qui s’intéresse encore à la vérité ? Une belle allégorie qui nous invite à la réflexion.


UNE INFIRMIÈRE BALANCENT TOUTE LA VÉRITÉ SUR CE QUI S’EST RÉELLEMENT PASSÉ DEPUIS LE DÉBUT DE LA COVID !

CETTE VIDÉO DOIT DOIT ÊTRE PARTAGER EN MASSE DE PARTOUT SUR TOUS LES RÉSEAUX POUR QUE LA VÉRITÉ SOIT DÉVOILÉE !

LE GÉNOCIDE EN COURS, LE CHANTAGE SUBIT, L’EUTHANASIE DES ANCIENS AU RIVOTRIL, LA HAUSSE DES CONTAMINATION CHEZ LES VACCINÉS, ETC …

TOUT Y PASSE !LES SOIGNANTS EN ONT RAS-LE-BOL DE DEVOIR MENTIR À TOUT LE MONDE SOUS LES ORDRES DU GOUVERNEMENT ET DES ÉLITES FRANÇAISE, FRANC-MACON ET AUTRES SECTES QUI SONT CONTRE LE PEUPLE SOUVERAIN.



L’autopsie d’un patient vacciné montre une protéine de pointe dans ses organes comme cause possible de décès

Des infirmières s’occupent d’un patient dans un hôpital de New York, en mars 2021. (Capture d’écran via TheBL/YouTube/New York Times).

L’une des rares autopsies réalisées sur un patient tué par le virus du PCC (Parti communiste chinois) covid19 a révélé un ARN viral dans presque tous les organes du corps et, par conséquent, la protéine de pointe éventuellement toxique, contrairement aux attentes. 

L’ARNm contenu dans le vaccin était programmé pour rester au site d’injection, mais il ne l’a pas fait. Par conséquent, il est supposé que la protéine de pointe se trouve également dans ces organes, confirmant apparemment les risques soulevés dans une étude menée au Japon, a noté le média alternatif Hal Turner Radio Show le 13 juin.

De l’avis d’un spécialiste des maladies infectieuses d’un hôpital du New Jersey, qui a analysé le rapport d’autopsie et a préféré garder l’anonymat par crainte de représailles pour ses déclarations, ces résultats impliqueraient une « bombe à retardement mondiale », en anéantissant peut-être une grande partie des personnes vaccinées. 

«Les gens pensent que seule une minorité de personnes subit des effets indésirables du vaccin. Sur la base de cette nouvelle recherche, cela signifie que tout le monde finira par avoir des effets indésirables, car ces protéines de pointe se lieront aux récepteurs ACE2 partout dans le corps », a-t-il expliqué.

Il a ajouté : « Cet ARNm était censé rester dans le site d’injection et il ne l’est pas. Cela signifie que les protéines de pointe créées par l’ARNm seront également présentes dans chaque organe, et nous savons maintenant que ce sont les protéines de pointe qui causent les dommages.

« Pire, l’ARN viral retrouvé dans chaque organe malgré un vaccin, indique soit : 1) Le vaccin ne fonctionne pas du tout, soit ; 2) Le virus bénéficie de l’amélioration dépendante des anticorps (ADE), ce qui signifie qu’il se propage en fait plus rapidement chez les personnes vaccinées. C’est une bombe à retardement mondiale. il a continué.

Le rapport d’autopsie décrit la situation d’un homme de 86 ans qui a été testé NÉGATIF ​​pour COVID-19 lors de sa première admission à l’hôpital avec de graves problèmes gastro-intestinaux et un essoufflement le 18 janvier. 

« Les antécédents médicaux comprenaient une hypertension artérielle systémique, une insuffisance veineuse chronique, une démence et un carcinome de la prostate. Le 9 janvier 2021, l’homme a reçu le vaccin à ARN BNT162b2 modifié par des nucléosides, formulé à base de nanoparticules lipidiques à une dose de 30 g », indique le rapport publié dans ScienceDirect en juin.

Il a également précisé que les tests n’ont montré « aucun changement morphologique [structural] associé au COVID » dans les organes du patient vacciné pendant la période de soins médicaux. Des images des organes affectés sont présentées. 

Cependant, en partageant une chambre avec un autre patient infecté par le virus du PCC(covid19), il a également été infecté.

« Ces résultats indiquent que le patient avait déjà développé une immunogénicité pertinente grâce à la vaccination », mais lors de l’infection au jour 24 (post-vaccination), il est décédé 4 jours plus tard, cite Hal Turner Radio Show.

« Ma conclusion : la vaccination a conduit ce vieil homme à sa fin. Je me trompe peut-être, mais c’est ce que je vois dans le rapport d’autopsie. », a déclaré le spécialiste consulté.

À cet égard, le professeur Byram Bridle, spécialiste de la virologie et de l’immunologie, a admis que la grande erreur dans le développement de vaccins à base d’ARNm est la protéine de pointe.

« Nous avons fait une grosse erreur. On ne s’en rendait pas compte jusqu’à maintenant. Nous pensions que la protéine de pointe était un excellent antigène cible, nous n’avons jamais su que la protéine de pointe elle-même était une toxine et était une protéine pathogène. Donc, en vaccinant les gens, nous leur inoculons par inadvertance une toxine », a déclaré Bridle .

D’autre part, les rapports de décès causés par les vaccins CCP(covid19) sont en constante augmentation.

Ces médicaments expérimentaux continuent d’être administrés par des millions de personnes dans le monde, malgré les avertissements et les alarmes répétés émis par les scientifiques de plusieurs pays selon lesquels ils devraient être arrêtés immédiatement. 


France médias numérique subit la censure sur de nombreux réseaux sociaux. Assurez-vous de rester en contact avec les nouvelles qui comptent en vous abonnant à nos meilleures nouvelles du jour . C’est gratuit 

Merci


Votre Magnet pour dire non à la vaccination.

https://francemediasnumerique.com/2021/06/03/badge-no-vaccine/

2 commentaires sur « Pass sanitaire & vaccination. Quand la vérité croise le mensonge ! ou mensonge d’État avec profit d’intérêt »

  1. Malgré les avertissements, on continue à vacciner. Pourquoi ? Facile à comprendre, pour un pass sanitaire, + Menaces + Chantages, les gens vont eux-mêmes se faire vacciner comme des animaux qui vont à l’abattoir. Il faudrait agir vite contre cela mais apparemment, plus rien ne donne de l’espoir. Je me battrais jusqu’à la mort s’il le faut. JAMAIS, je ne me ferais vacciner.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.