2 00 3 minutes 5 mois 51

Intentionnellement ou non, nous ne le saurons peut-être jamais…

Il se peut que Biden fasse cela « à l’improviste » sans avoir la moindre idée des effets à long terme, ou qu’il soit fatigué de cette fonction dans moins de six mois…

Et Tod Blodgett, chroniqueur au Des Moines Register, écrit son opinion personnelle à ce sujet. Et je peux dire que c’est un point de vue très intéressant !

« En 2020, si 23 000 voix, réparties dans le Wisconsin, l’Arizona et la Géorgie, avaient basculé, le Collège électoral aurait été à égalité, à 269-269. Et comme les républicains détenaient la majorité des délégations au Congrès de ces États, la Chambre des représentants des États-Unis aurait choisi Donald Trump comme président.
Mais après cinq mois, le programme de Joe Biden et ses actions sur plusieurs questions cruciales réduisent les perspectives démocrates pour 2024, et même pour 2022. Si le GOP reprend la Chambre l’année prochaine, ce sera désastreux pour l’administration Biden-Harris.

Mais même si cela ne se produit pas, la crise frontalière que Biden a créée d’une seule main a déjà provoqué chez nombre de ses électeurs un grave remords d’achat. L’abandon de l’oléoduc Keystone était stupide, a tué des dizaines de milliers d’emplois et a indiqué aux nations productrices de pétrole que les États-Unis entravent la production nationale de pétrole – ce qui, dans le cadre des politiques de Trump, nous a rendus dépendants de l’énergie.

De plus en plus, de nombreux Américains voient maintenant que Trump était le genre de président qu’ils ont toujours voulu – mais qu’ils ne réalisaient pas qu’ils avaient. »


Il conclut : « Après tout, la plupart des Américains apprécient le franc-parler de leurs élus et se méfient des politiciens de carrière, en particulier des avocats. Beaucoup d’électeurs préfèrent une gouvernance sans arrière-pensée, de type commercial. La plupart des Américains sont également favorables aux politiques de « l’Amérique d’abord » et attendent de leur président qu’il donne la priorité à leurs intérêts plutôt qu’à ceux des ressortissants étrangers – en particulier ceux qui enfreignent la loi. »

D’autres ont également souligné les remords de Biden…



Êtes-vous d’accord avec le point de vue de l’éditorialiste ? Cela vous a-t-il déjà traversé l’esprit ?

Dites-le nous dans les commentaires.


2 commentaires sur « Biden ouvre en fait la voie à la victoire du président Trump. »

  1. Donal J Trump doit vite redevenir PRESIDENT DES USA, Biden y a mis une sacré pagaille. J’espère qu’il sera jugé pour tout ce qu’il a fait.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.