Des médecins et des parents poursuivent le HHS au sujet de l’autorisation d’utilisation d’urgence du vaccin COVID-19 chez les enfants de moins de 16 ans


Ça devient sérieux

Des médecins et des parents ont décidé de poursuivre le ministère américain de la santé et des services sociaux et son secrétaire Xavier Becerra. Le HHS s’adresse à un tribunal fédéral.

La raison de cette action en justice ? Les parents et America’s Frontline Doctors tentent d’empêcher l’élargissement de l’autorisation d’utilisation d’urgence (EUA) des vaccins contre le coronavirus aux enfants de moins de 16 ans.

Le 19 mai, le groupe a déposé une requête en vue d’obtenir une ordonnance restrictive temporaire auprès du tribunal de district des États-Unis pour le district nord de l’Alabama, suggérant que « chaque plaignant ayant des enfants ou des patients dans le groupe d’âge cible risque d’être immédiatement et irrémédiablement lésé par l’extension ».

La motion vise le HHS et ses sous-agences et son personnel, notamment la Food and Drug Administration (FDA), les Centers for Disease Control and Prevention (CDC), les National Institutes of Health (NIH), Becerra, le secrétaire adjoint du HHS pour la préparation et la réponse, et le comité consultatif du HHS sur les vaccins et les produits biologiques connexes.

« Nous n’avons jamais vu ce niveau d’effets secondaires pour un vaccin sans que la FDA n’intervienne », a déclaré le Dr Angelina Farella, directrice médicale pédiatrique de America’s Frontline Doctors, dans un communiqué. « Le vaccin contre le rotavirus a été retiré pour 15 cas d’effets secondaires non mortels et le vaccin contre la grippe porcine a été retiré pour 25 décès. Mais maintenant, selon les propres données du CDC, nous constatons une augmentation de 12 000 % des décès avec ces vaccins et ils parlent encore de les donner à nos enfants. »

Les données médicales obtenues auprès du CDC suggèrent que plus de 4 000 personnes sont mortes au cours des quatre derniers mois après avoir reçu les vaccins COVID-19. Environ 1 500 décès ont été liés à d’autres vaccins au cours de la dernière décennie.

Le Dr Farella explique que le risque de coronavirus est statistiquement nul pour les enfants. Les données montrent que le taux de survie des patients de moins de 20 ans atteints du coronavirus est de 99,997 %.

« Il n’y a aucun intérêt public à soumettre des enfants à un programme d’inoculation, afin de les protéger d’une maladie qui ne les menace tout simplement pas », a déclaré le principal avocat des plaignants, Lowell H. Becraft. « Les enfants sont intrinsèquement incapables de donner un consentement éclairé. Ni les enfants, ni leurs parents, ne peuvent donner un consentement éclairé à ces vaccins, puisque le secrétaire du DHHS a omis de faire … même les divulgations légales minimales concernant les risques et les traitements alternatifs. »



Le 12 mai, la FDA a étendu l’application des vaccins Pfizer aux enfants d’environ 12 ans. Elle affirme que ces vaccins sont sûrs et offrent une grande protection aux adolescents.

Deux jours plus tard, le Comité consultatif sur les pratiques d’immunisation a voté en faveur de l’application des vaccins Pfizer aux enfants âgés de 12 à 15 ans.

« Pour que la vaccination fasse son travail, nous devons faire notre part critique. Cela signifie que nous devons vacciner le plus grand nombre possible de personnes éligibles », a déclaré à l’époque Rochelle Walensky, directrice du CDC.

Pfizer évalue actuellement la sécurité et l’efficacité de ses vaccins chez les enfants âgés de 6 mois à 11 ans.

« Nous aimerions tous laisser le COVID-19 derrière nous, mais nous devons faire preuve de responsabilité en tant que médecins, parents et nation. Les gens sont trompés ici et nous devons nous assurer que nous ne privons pas nos enfants de leur avenir à cause d’une précipitation à administrer un vaccin qui n’a pas été entièrement testé et approuvé », a déclaré le Dr Teryn Clarke, directeur exécutif des communications pour America’s Frontline Doctors, dans la déclaration.

Les chercheurs affirment que les protéines de pointe des vaccins peuvent causer des maladies même en l’absence du virus, traverser la barrière hémato-encéphalique et provoquer des troubles auto-immuns, comme l’explique la déclaration de America’s Frontline Doctors.

Bien entendu, leur pétition ne s’oppose pas aux vaccins contre le coronavirus.

La semaine dernière, les CDC ont déclaré qu’ils enquêtaient sur des cas d’inflammation cardiaque chez des adolescents et des jeunes adultes qui avaient été vaccinés contre le COVID-19.

Au moins 18 adolescents et jeunes adultes du Connecticut ont été admis à l’hôpital pour myocardite ou inflammation cardiaque après avoir été vaccinés.

« Nos experts médicaux et de la santé continuent de dire que c’est la bonne chose à faire pour les jeunes de 12 à 15 ans de se faire vacciner, qu’il s’agit de cas limités », a déclaré lundi à la presse Jen Psaki, porte-parole de la Maison Blanche, indiquant que le président Joe Biden avait été informé des cas signalés. « Et que, de toute évidence, les risques de contracter le COVID sont certainement importants, même pour les personnes de cet âge. »

Plus de 77 000 enfants de moins de 12 ans ont reçu au moins un vaccin à la date du 24 mai, comme l’ont confirmé les CDC. Par ailleurs, 2,1 millions d’enfants âgés de 12 à 15 ans ont reçu au moins un vaccin.

À quand la France pour que des médecins et des parents poursuivent le gouvernement et leurs complices ?


Publié par Mohamed Tahiri

Lanceur d'alerte

2 commentaires sur « Des médecins et des parents poursuivent le HHS au sujet de l’autorisation d’utilisation d’urgence du vaccin COVID-19 chez les enfants de moins de 16 ans »

  1. C’est vraiment HONTEUX, ce cinéma pour un virus fabriqué qui est moins virulent que d’autres maladies que nous avons eues dans le passé. Des virus, il y en a plein autour de nous. Nous vivons avec depuis longtemps. Les virus les plus dangereux sont au GVT en ce moment. Ceux là doivent disparaître. Tout cela pour gagner plus d’argent. Il faut prix arrêter ces vaccins qui tuent pour tout le monde.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :