1 00 4 minutes 4 mois 3
Fauci

Pendant la crise du sida des années 1980, Anthony Fauci, une étoile montante de la bureaucratie des National Institutes of Health (NIH), a promu une hypothèse fausse et non scientifique selon laquelle les enfants pouvaient propager la maladie au sein de leur famille par des contacts étroits. Selon Great Game India, les médias ont rapidement diffusé cette désinformation, provoquant une frénésie médiatique nationale et une hystérie publique.

Le 6 mai 1983, Fauci a publié un article dans JAMA Network, la revue médicale mensuelle à accès libre de l’American Medical Association, dans lequel il promulguait cette fausse théorie sur un syndrome peu connu récemment découvert.

Il a également mentionné dans cet article que le journal avait publié dans le même numéro une étude documentant l’un des premiers cas de maladie d’immunodéficience chez un nourrisson, augmentant « la possibilité que des contacts étroits de routine, comme au sein d’un foyer familial, puissent propager la maladie. »

Publicités

« Les chercheurs concluent que la maladie peut être transmise par contact sexuel et par transfusion sanguine. Toutefois, « si la transmission non sexuelle et non sanguine est plausible, l’ampleur du syndrome peut être énorme », poursuit Fauci, « le SIDA prend une toute nouvelle dimension », alimentant la confusion et l’inquiétude en donnant un tour plus théorique à son hypothèse.

Les médias se jettent sur les affirmations de Fauci et agissent presque immédiatement.

L’hypothèse de Fauci était trompeuse, non étayée et rapidement démystifiée. On a découvert que l’infection du nourrisson décrite dans le JAMA, sur laquelle il avait fondé sa théorie, impliquait une transmission verticale de la mère à l’enfant pendant la grossesse. En outre, selon le consensus médical et scientifique, le VIH, le virus ultérieurement lié à la cause du sida, ne se transmet que par contact avec des fluides corporels contaminés, comme le sang, ou par contact sexuel.

Cependant, le mal était déjà fait. Des centaines de journaux ont publié l’hypothèse trompeuse de Fauci, et les médias ont vigoureusement travaillé à sensibiliser les gens à la propagation du SIDA par le biais de la communication quotidienne.

Les craintes de transmission par simple toucher, qui n’étaient pas fondées, sont devenues l’une des bévues les plus dommageables de toute la crise du sida.

Faire une comparaison avec la crise du COVID-19, également connu sous le nom de virus du Parti communiste chinois (PCC). Plusieurs détails indiquent que Fauci est un stratège de la manipulation qui utilise la tromperie pour atteindre des objectifs liés à ses intérêts financiers.

TheBL a commenté l’un de ces faits connexes dans un article révélant comment Fauci a admis avoir incité les Américains à se faire vacciner sans fournir de preuves scientifiques à l’appui ou d’études préalables correctement validées. On dit qu’il reçoit une forte rémunération sur les ventes de vaccins.


Publicités

Une réflexion sur “ Les fausses nouvelles de Fauci : En 1983, il accuse les enfants de propager le SIDA

Laisser un commentaire