13 00 10 minutes 6 mois 1020

PARTAGEZ CET ARTICLE :

Le département de la santé publique du Connecticut a publié la liste des ingrédients du « vaccin » Moderna COVID et cette fiche technique confirme qu’il contient un produit chimique « SM-102 ».

La fiche de données de sécurité du SM-102 décrit ce produit chimique comme « NOT FOR HUMAN OR VETERINARY USE ».

Voici les informations publiées par le Département de la Santé du Connecticut sur le vaccin Moderna COVID, qui énumère ses INGRÉDIENTS :


Plus :

Selon le fabricant, Cayman Chemical Company, dans son dossier auprès de l’Administration de la santé et de la sécurité au travail (OSHA), ce produit chimique provoque une « Toxicité aiguë « fatale par contact avec la peau ».

Dans ce même dossier OSHA, le fabricant déclare que le SM-102 « provoque des dommages au système nerveux central, aux reins, au foie et au système respiratoire en cas d’exposition prolongée ou répétée ».

Cela semble être ce qu’ils injectent dans VOTRE bras lorsque vous prenez le Vax Moderna COVID. Vous êtes manifestement empoisonné !

C’est peut-être la raison pour laquelle tant de personnes ont des « réactions indésirables » à ce soi-disant « vaccin » ?

Pourtant, les services de santé de tout le pays diffusent des publicités à la télévision et à la radio pour dire au grand public que ce vaccin est « sûr ». Cela semble être de la publicité mensongère.

Le communiqué d’information complet du département de la santé du Connecticut, énumérant les ingrédients, peut être téléchargé directement sur le site du gouvernement de l’État du Connecticut.

La fiche de données de sécurité complète du produit chimique « SM-102 » peut être téléchargée sur le site de la société Cayman Chemical.

Maintenant que ces informations sont connues, VOUS voudrez peut-être réfléchir à la question de savoir si vous voulez que quelqu’un vous injecte ce produit.

Pour ceux qui ont pris la décision de se faire vacciner, vous pouvez prendre contact avec un bon avocat spécialisé dans les dommages corporels et lui présenter cette information. (Pendant que vous êtes encore en vie).

AVIS DE LA RÉDACTION DE HAL TURNER

Il est clair qu’un très grand nombre d’entre vous ont pris la décision de recevoir ce vaccin sur la base d’affirmations délibérément fausses de la part de politiciens, de célébrités, de responsables de la santé publique, de chaînes de télévision et de stations de radio, de la presse écrite et électronique (ABC, NBC, CBS, CNN, MSNBC, CNBS, etc.) et peut-être d’autres personnes.

Peut-être que CES PERSONNES devraient être poursuivies pour ce que leurs fausses informations vous ont fait subir. Où était leur diligence raisonnable ? Ont-ils pris la peine de vérifier les ingrédients avant de dire au public que ce produit était « sûr » ?

Pourquoi ont-ils dit aux gens que c’était « sans danger » alors que la liste des ingrédients montre clairement un produit chimique « non destiné à l’usage humain » qui est connu pour « causer le cancer » et « endommager le système nerveux central » ?

Oh, et que dire des géants des médias sociaux (aux poches profondes) comme Facebook, Twitter, Reddit, Google/Youtube ? Non seulement ils ont diffusé de fausses informations, mais ils ont également bloqué de manière active et agressive les informations véridiques sur les mauvaises réactions qui se produisent, et ont censuré ou fermé les comptes qui tentaient de communiquer les faits au public. Quel prix doivent-ils payer pour ce qu’ils ont fait ?

Leur CENSURE semble avoir été un effort pour aider et encourager le flux de fausses informations de sécurité qui, en fin de compte, ont pu VOUS nuire ! Peut-être les sociétés de médias sociaux doivent-elles être poursuivies elles aussi ?

Je ne peux m’empêcher de penser que si les célébrités, les acteurs, les experts des médias de gauche et les politiciens, qui ont une grande gueule, se retrouvent tous poursuivis pour ce qu’ils ont publiquement dit aux gens de faire, peut-être que ces gens vont (enfin) se taire… ou faire faillite.

Ceux d’entre vous qui travaillent ou vont à l’école dans des endroits où les patrons ou l’administration de l’école ont exigé que vous vous fassiez vacciner comme condition pour continuer à travailler ou pour aller à l’école, peut-être qu’ILS DEVRAIENT ÊTRE POURSUIVIS AUSSI.

L’OSHA a clairement indiqué que lorsqu’un employeur exige que des personnes reçoivent un vaccin expérimental, il est responsable, en vertu des lois sur l’indemnisation des accidents du travail, des blessures ou des décès causés par cette exigence !

Beaucoup de ces personnes semblent penser qu’elles sont tellement plus intelligentes que tout le monde, et qu’elles doivent en quelque sorte dire à tous les « petites gens » ce qui est le mieux pour nous.

Qu’ils nous expliquent comment l’injection d’un produit chimique cancérigène, clairement étiqueté « PAS POUR L’USAGE HUMAIN », était « bonne » pour nous. Voyons ce qu’un jury pense de cela.

Laissons leur vaste intelligence personnelle, qu’ils semblent penser les rendre tellement plus intelligents que le reste d’entre nous, toucher leur portefeuille ; peut-être commenceront-ils à s’occuper de leurs propres affaires… s’il leur reste une entreprise après toutes ces poursuites !

Compte tenu des informations ci-dessus, il me semble que les personnes qui ont pris la « piqûre » Moderna risquent d’être de plus en plus malades jusqu’à leur mort. Je me trompe peut-être. Pourtant, la fiche de données de sécurité indique clairement que « l’exposition prolongée ou répétée peut endommager le système nerveux central, les reins, le foie et les voies respiratoires ». Pour moi, cela signifie que chaque fois que votre cœur bat et que votre sang circule, ce produit chimique frappe RÉPÉTITIVEMENT les cellules de votre corps. Pour moi, cela en fait une « exposition prolongée et répétée ».

Ceux d’entre vous qui souffrent de la « piqûre » devraient consulter un avocat.

Bien sûr, l’avocat vous dira peut-être que les fabricants de vaccins ont obtenu l’immunité comme condition à la diffusion de leur vaccin expérimental. Mais la Cour suprême des États-Unis a statué dans le passé que « la fraude vicie tout » (voir « ÉTATS-UNIS contre THROCKMORTON » 98 U.S. 61) et si ces fabricants de vaccins ont dit au gouvernement que leur vaccin était « sûr » alors que leur propre liste d’ingrédients dit le contraire, alors il se peut que ces entreprises aient commis une fraude… et… la fraude vicie tout. … et… la fraude vicie tout. Ainsi, peut-être qu’un tribunal jugera que ces fabricants de vaccins n’ont AUCUNE immunité ?

Bien sûr, prouver la fraude est une tâche juridique difficile. Les sociétés pharmaceutiques sont tenues d’insérer dans leurs produits un encart énumérant les ingrédients et tous les effets secondaires connus. Mais comme le montrent les images ci-dessous, ces encarts dans les boîtes de « vaccins »… sont vides ! SONT VIERGES !


Je ne suis pas un expert pharmaceutique et je ne sais donc pas pourquoi les entreprises ont laissé cet encart vide. Une personne que je connais a travaillé pour un grand FABRICANT de produits pharmaceutiques et m’a dit que ces encarts sont appelés « étiquettes auxiliaires » et que, lorsqu’il travaillait dans ce secteur, l’entreprise lui avait indiqué qu’il s’agissait d’une exigence de la FDA et qu’elle ne pouvait pas expédier de produits sans eux.

Pourtant, Moderna (et quelques autres) ont expédié des produits avec des inserts vierges. Pourquoi ?

Avaient-ils peur que les gens recherchent les ingrédients, découvrent qu’ils ne sont pas destinés à un usage humain ou vétérinaire, et deviennent fous ? En droit pénal, la décision d’utiliser des notices vierges pourrait-elle être considérée comme une « conscience de culpabilité » ? Je ne suis pas avocat, donc je n’ai pas les réponses.

Ceux d’entre vous qui n’ont PAS pris le vaccin, devraient peut-être réfléchir beaucoup plus longtemps avant de le faire.


Publicités

13 commentaires sur « URGENT – Le Connecticut publie les ingrédients du Vaccin Moderna COVID : POISON MORTEL « SM-102 – Ne pas utiliser chez l’homme ou l’animal ». »

  1. Vous parlez d’une FDS qu’on ne voit pas.
    Ensuite l’extrait publié ici est celui de la FDS du SM102 conservé en chloroforme. Lequel est toxique.
    N ayez crainte vous pouvez donc dormir sur ce fake, on ne vous a pas injecté de chloroforme.

    1. Rassuriste, merci, c’est gentil … Maintenant, le Connecticut acte que ledit « vaccin » contient du SM-102, peu nous importe qu’il soit conservé ou non dans du chloroforme, on s’en fout, on parle de l’item SM-102 ; cela a en tout cas été intentionnellement caché, par soustraction de l’étiquette auxiliaire ; la fiche Cayman réserve strictement ce produit à la recherche, et interdit son usage humain comme vétérinaire. Ce n’est pas rien … Enfin, la fiche « décrit » très timidement, malgré cela, on apprend que la luciferase va se nicher dans le foie des petites souris – donc, à elles, oui, on le leur a fait subir. Le Moderna contient aussi du PEG, qui est un allergène réputé. Ce qui n’est sans doute que dalle, au regard des effets inconnus de l’ARNm. Mais là, le SM-102 me semble encore plus contestable que le PEG… Pourquoi donc, à votre avis, ce SM-102. Est-ce un besoin de traçage ultérieur, disons les choses clairement … Enfin, comment bafouer les règles, qui vous demandent de n’utiliser ce produit que dans le cadre de la recherche, et absolument pas sur des humains ni même dans un cadre vétérinaire …

      1. Vos articles sont tres intéressants, on peut y déplorer cependant une absence de taille sans laquelle on ne peut adhérer à vos informations. L’absence de références et de sources. Par exemple lorsque vous dites  » le Connecticut  » ou le sénat auditionne .. vous devriez citer les sources américaines pouvant permettre de remonter à l’information originale.
        Merci de combler.

  2. avez vous remarqué qu’il contient de la « luciferase »
    https://www.caymanchem.com/product/33474
    « Product Description
    SM-102 is an ionizable amino lipid that has been used in combination with other lipids in the formation of lipid nanoparticles.1 Administration of luciferase mRNA in SM-102-containing lipid nanoparticles induces hepatic luciferase expression in mice. Formulations containing SM-102 have been used in the development of lipid nanoparticles for delivery of mRNA-based vaccines.

    WARNING This product is not for human or veterinary use. »

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.