Le nouveau film de Mel Gibson, Rothchild, doit déjà limiter les dégâts.

Mel Gibson
Mel Gibson

La participation de Mel Gibson à un film dont le titre évoque une riche famille juive fait sourciller – mais l’attaché de presse de l’acteur jure que Rothchild n’a rien à voir avec les vrais Rothschild.


Le prochain film de Mel Gibson n’est même pas encore entré en production, mais l’équipe de l’acteur limite déjà les dégâts. Lundi, Variety a annoncé que Mel Gibson allait jouer avec Shia LaBeouf dans Rothchild, une satire sur une famille new-yorkaise richissime. Le titre a immédiatement suscité des comparaisons avec la réalité des Rothschild, une famille de banquiers juifs incroyablement riches. Cette comparaison a suscité de vives réactions, car Gibson est connu pour avoir fait des commentaires antisémites dans le passé, notamment lors de son arrestation en 2006 pour conduite en état d’ivresse. « Les Juifs sont responsables de toutes les guerres dans le monde », avait alors déclaré Gibson. (Il a ensuite présenté des excuses pour ces remarques).

Mardi, Alan Nierob, le publiciste de Gibson, a publié une déclaration au Daily Beast au sujet de Rothchild, affirmant que le film n’avait rien à voir avec la véritable famille Rothschild.

Je ressens le besoin de vous épargner tout embarras, car on m’a dit que ce film traite d’une famille fictive (d’où le nom « Rothchild ») par opposition à la famille Rothschild à laquelle vous faites référence », écrit Nierob. « Complètement sans rapport avec votre prémisse et votre angle. J’espère que cela vous sera utile. »

Dans Rothchild, Gibson jouera le patriarche de la famille, Whitelaw Rothchild ; Variety note que Whitelaw est le méchant du film. LaBeouf jouera le rôle du paria Becket Rothchild, qui cherche à réintégrer la famille et à récupérer ses droits de naissance. Comme le note le Daily Beast, LaBeouf lui-même est en partie juif. Le réalisateur de Stan & Ollie, Jon S. Baird, sera à la tête du projet.

Au cours des dernières années, Gibson a lentement été accueilli de nouveau à Hollywood, en grande partie grâce au succès de son film de 2016, Hacksaw Ridge, qui mettait en vedette Andrew Garfield et a remporté deux Oscars. Depuis, Gibson a été choisi pour une poignée de projets et deux films seront présentés à Cannes, note Variety : le film d’action Force of Nature et le film de vacances Fatman, dans lequel il jouera le rôle du Père Noël. Ce dernier film a également suscité des réactions négatives sur les médias sociaux. L’un des critiques les plus virulents est Seth Rogen, qui a tweeté la nouvelle avec cette phrase mordante : « Ho-ho-négationniste de l’holocauste ».



Le père de Mel Gibson, l’écrivain Hutton Gibson, était un négationniste notoire de l’Holocauste. Lors d’une interview en 2004, on a demandé à Mel si l’Holocauste avait eu lieu ; l’acteur a répondu que certains de ses meilleurs amis « ont des numéros sur leurs bras », puis a dit : « Oui, bien sûr. Des atrocités ont eu lieu. La guerre est horrible. La Seconde Guerre mondiale a tué des dizaines de millions de personnes. Certains d’entre eux étaient des Juifs dans des camps de concentration. » Mais Mel a aussi ajouté que son père « ne m’a jamais menti de sa vie ». L’année suivante, Mel a été choisi pour développer une mini-série de quatre heures sur l’Holocauste pour ABC, mais la série a été abandonnée après que ses remarques antisémites et racistes pendant son arrestation pour conduite en état d’ivresse aient été rendues publiques. Il a également été accusé d’avoir maltraité son ancienne épouse, Oksana Grigorieva, et a été enregistré en train de lui dire qu’il espérait qu’elle serait « violée par une bande de n—ers ». Gibson a ensuite plaidé sans contestation pour un délit de coups et blessures et a été condamné à 36 mois de probation. Il a également payé 600 dollars d’amendes et a suivi une thérapie ordonnée par le tribunal.

Incroyable histoire ou scénario !


Soutenez le journalisme honnête
Merci de lire France médias numérique. Vos dons vous permettra non seulement d’obtenir des informations précises et des articles intéressants, mais aussi de contribuer au renouveau du journalisme français et de sauvegarder nos libertés et notre république pour les générations futures.


Publié par Mohamed Tahiri

Lanceur d'alerte

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :