Les démocrates ont peur grâce à ces nouvelles données électorales sur Trump

Les démocrates en mode panic !

Grâce aux données post-électorales, nous savons maintenant pourquoi les démocrates sont si terrifiés par le président Trump et sa campagne.

Les données révèlent où le président Trump a reçu la majorité de son patronage, ce qui fait trembler les démocrates dans leurs bottes de cocos.

Gardez à l’esprit que ces données sont peu susceptibles de représenter des gains réels, comme nous le savons tous, puisque l’élection de 2020 était un canular. Mais cela révèle pourquoi les démocrates sont si terrifiés par Trump… et pourquoi ils sont si déterminés à le faire taire.

Selon les données de Catalist, une société de recherche de données de gauche, la part d’électeurs de Trump parmi les femmes et les personnes de couleur a augmenté à 57,2 % l’automne dernier, contre 54,8 % en 2016, selon le Washington Examiner.

Dans l’ensemble, la popularité de Trump a augmenté dans tous les groupes démographiques raciaux, à l’exception des hommes blancs, qui ont perdu du terrain. Trump a gagné 7 points chez les femmes non blanches et 4 points chez les hommes non blancs.

Les gains les plus importants, toutefois, ont été enregistrés auprès de la minorité hispanique, ce qui doit faire pratiquement chier les démocrates dans leur pantalon. Il s’agit de leur base de « vote moderne », qu’ils essaient toujours d’élargir avec leur parti « frontières ouvertes », et voir ce type arriver et prendre une grosse part du gâteau aurait dû les terrifier.

D’après les données, Trump a gagné 8 points chez les Hispaniques – je suis sûr que c’est plus, surtout si l’on tient compte de tous les « illégaux » qui ont très probablement voté. Les démocrates, quant à eux, connaissent le « vrai » chiffre, ce qui démontre pourquoi ils veulent que tout le mouvement de Trump soit réduit en poussière.

Selon les résultats, le soutien de Trump parmi les électeurs noirs a augmenté de trois points (encore une fois, je suis sûr que c’était plus).

Ils ne se soucieraient pas de ce que fait le président Trump s’il était le bouffon bûcheur que la gauche dépeint.

Mais ce n’est pas le cas.

Trump est une force avec laquelle il faut composer, et s’il n’avait pas été contrôlé, il aurait encore affaibli les démocrates, provoquant l’implosion de leur parti tout entier.

D’autre part, le parti républicain réalise lentement – bien qu’à contrecœur – que s’il ne soutient pas Trump, il est condamné.


Publié par Mohamed Tahiri

Lanceur d'alerte

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :