HÉROS AMÉRICAINS : Plus de 120 généraux et amiraux à la retraite écrivent à Joe Biden pour remettre en question sa santé mentale – Apportez des preuves de fraude électorale. La lettre traduite en Français !


Plus de 120 généraux et amiraux américains à la retraite ont écrit à Joe Biden cette semaine pour l’interroger sur sa santé mentale. Les chefs militaires sont également d’accord avec les myriades de preuves de fraude électorale dans l’élection présidentielle de 2020.

Les généraux ont également réprimandé le FBI et la Cour suprême corrompus pour avoir ignoré la fraude électorale lors de l’élection de 2020.


Extrait de la lettre à Joe Biden :

Sans élections justes et honnêtes qui reflètent fidèlement la « volonté du peuple », notre République constitutionnelle est perdue. L’intégrité des élections exige de s’assurer qu’il y a un vote légal exprimé et compté par citoyen. Les votes légaux sont identifiés par les contrôles approuvés par la législature de l’État en utilisant des pièces d’identité gouvernementales, des signatures vérifiées, etc. Aujourd’hui, nombreux sont ceux qui qualifient ces contrôles de bon sens de « racistes » dans le but d’éviter des élections équitables et honnêtes. L’utilisation de termes raciaux pour supprimer les preuves d’éligibilité est en soi une tactique d’intimidation tyrannique. En outre, la « règle de droit » doit être appliquée dans nos processus électoraux pour garantir l’intégrité. Le FBI et la Cour suprême doivent agir rapidement lorsque des irrégularités électorales sont mises en évidence et ne pas les ignorer comme cela a été le cas en 2020. Enfin, H.R.1 & S.1, (s’ils sont adoptés), détruiraient l’équité des élections et permettraient aux démocrates de rester au pouvoir pour toujours, violant notre Constitution et mettant fin à notre République représentative.


La lettre fait écho aux affirmations de l’ancien président Donald Trump concernant la fraude électorale généralisée – qui n’ont pas été confirmées par les tribunaux – et intervient le jour où la représentante Liz Cheney a critiqué Trump pour avoir affirmé que l’élection avait été « volée ».

Sans élections équitables et honnêtes qui reflètent fidèlement la « volonté du peuple », notre République constitutionnelle est perdue », indique la lettre des officiers retraités.

Le groupe, qui s’appelle « Flag Officers 4 America », est composé d’officiers militaires à la retraite, dont des généraux et des amiraux.

Le FBI et la Cour suprême doivent agir rapidement lorsque des irrégularités électorales sont mises au jour et ne pas les ignorer comme cela a été le cas en 2020″, écrivent-ils.

La lettre, appelée  » Lettre ouverte des généraux et amiraux à la retraite « , a été rapportée par Business Insider.



Voici la lettre historique.


Lettre ouverte des généraux et amiraux à la retraite
Notre nation est en grand péril. Nous nous battons pour notre survie en tant que République constitutionnelle comme jamais depuis notre fondation en 1776. Le conflit oppose les partisans du socialisme et du marxisme aux partisans de la liberté et de la liberté constitutionnelle.Lors de l’élection de 2020, une « lettre ouverte de hauts responsables militaires » a été signée par 317 généraux et amiraux à la retraite et indique que l’élection de 2020 pourrait être la plus importante depuis la fondation de notre pays. « Avec le parti démocrate qui accueille les socialistes et les marxistes, notre mode de vie historique est en jeu. » Malheureusement, la vérité de cette déclaration a été rapidement révélée, à commencer par le processus électoral lui-même. Sans élections justes et honnêtes qui reflètent fidèlement la « volonté du peuple », notre République constitutionnelle est perdue. L’intégrité des élections exige de s’assurer qu’il y a un vote légal exprimé et compté par citoyen. Les votes légaux sont identifiés par les contrôles approuvés par la législature de l’État en utilisant des pièces d’identité gouvernementales, des signatures vérifiées, etc. Aujourd’hui, nombreux sont ceux qui qualifient ces contrôles de bon sens de « racistes » dans le but d’éviter des élections équitables et honnêtes. L’utilisation de termes raciaux pour supprimer les preuves d’éligibilité est en soi une tactique d’intimidation atyrannique. En outre, la « règle de droit » doit être appliquée dans nos processus électoraux pour garantir l’intégrité. Le FBI et la Cour suprême doivent agir rapidement lorsque des irrégularités électorales font surface et ne pas les ignorer comme cela a été le cas en 2020. Enfin, H.R.1 & S.1, (s’ils sont adoptés), détruiraient l’équité des élections et permettraient aux démocrates de rester au pouvoir pour toujours, violant ainsi notre Constitution et mettant fin à notre République représentative. Outre les élections, l’administration actuelle a lancé un assaut complet contre nos droits constitutionnels de manière dictatoriale, en contournant le Congrès, avec plus de 50 ordres exécutifs signés rapidement, dont beaucoup annulent les politiques et réglementations efficaces de l’administration précédente. De plus, les actions de contrôle de la population telles que les fermetures excessives, les fermetures d’écoles et d’entreprises et, plus alarmant encore, la censure de l’expression écrite et verbale sont autant d’agressions directes contre nos droits fondamentaux. Nous devons soutenir et tenir pour responsables les politiciens qui agiront pour contrer le socialisme, le marxisme et le progressisme, soutenir notre République constitutionnelle, et insister sur un gouvernement fiscalement responsable tout en se concentrant sur tous les Américains, en particulier la classe moyenne, et non sur des intérêts particuliers ou des groupes extrémistes qui sont utilisés pour nous diviser en factions belligérantes.
Autres questions et actions liées à la sécurité nationale :

L’ouverture des frontières met en danger la sécurité nationale en augmentant le trafic d’êtres humains, les cartels de la drogue, le terrorisme, les dangers sanitaires et les crises humanitaires. Les clandestins inondent notre pays, entraînant des coûts économiques élevés, la criminalité, la baisse des salaires et le vote illégal dans certains États. Nous devons rétablir les contrôles aux frontières et poursuivre la construction du mur tout en soutenant notre personnel spécialisé dans le contrôle des frontières.Les nations souveraines doivent avoir des frontières contrôlées.


La Chine est la plus grande menace extérieure pour l’Amérique. L’établissement de relations de coopération avec le parti communiste chinois l’encourage à poursuivre sa progression vers la domination mondiale, sur le plan militaire, économique, politique et technologique. Nous devons imposer davantage de sanctions et de restrictions pour entraver leur objectif de domination mondiale et protéger les intérêts de l’Amérique.

La libre circulation de l’information est essentielle à la sécurité de notre République, comme l’illustre la liberté de parole et de la presse inscrite dans le premier amendement de notre Constitution. La censure de la parole et de l’expression, la déformation du discours, la diffusion de la désinformation par les représentants du gouvernement, les entités privées et les médias est une méthode pour supprimer la libre circulation de l’information, une technique tyrannique utilisée dans les sociétés fermées. Nous devons contrer cela sur tous les fronts, en commençant par retirer la protection de la section 230 aux grandes entreprises technologiques.

Le réengagement dans l’accord défectueux sur le nucléaire iranien permettrait à l’Iran d’acquérir des armes nucléaires et les moyens de les fournir, ce qui perturberait les initiatives de paix au Moyen-Orient et aiderait une nation terroriste dont les slogans et les objectifs incluent « mort à l’Amérique » et « mort à Israël ». Nous devons résister au nouvel accord Chine/Iran et ne pas soutenir l’accord sur le nucléaire iranien. En outre, il faut poursuivre les initiatives de paix au Moyen-Orient, les « accords d’Abraham » et le soutien à Israël.

L’arrêt du pipeline Keystone élimine notre indépendance énergétique récemment établie et nous rend dépendants de nations qui ne nous sont pas favorables, tout en éliminant de précieux emplois américains. Nous devons ouvrir le Keystone Pipeline et retrouver notre indépendance énergétique pour des raisons de sécurité nationale et d’économie.

L’utilisation de l’armée américaine comme des pions politiques avec des milliers de soldats déployés autour du bâtiment du Capitole, patrouillant le long des clôtures pour se protéger d’une menace inexistante, ainsi que l’imposition de politiques politiquement correctes comme la théorie de la race critique qui divise l’armée au détriment de la mission de combat, dégrade sérieusement la capacité à combattre et à gagner les guerres de notre nation, créant un problème majeur de sécurité nationale. Nous devons soutenir nos militaires et nos vétérans, nous concentrer sur le combat, éliminer l’infusion corrosive du politiquement correct dans notre armée, qui nuit au moral et à la cohésion du combat.

La « règle de droit » est fondamentale pour notre République et notre sécurité. L’anarchie, telle qu’elle est observée dans certaines villes, ne peut être tolérée. Nous devons soutenir notre personnel chargé de l’application de la loi et insister pour que les procureurs, nos tribunaux et le ministère de la Justice appliquent la loi de manière égale, équitable et cohérente pour tous.

La condition mentale et physique du commandant en chef ne peut être ignorée. La condition mentale et physique du commandant en chef ne peut être ignorée. Il doit être en mesure de prendre rapidement des décisions précises en matière de sécurité nationale, impliquant la vie et l’intégrité physique, où que ce soit, de jour comme de nuit. Sous le Congrès démocrate et l’administration actuelle, notre pays a pris un virage à gauche vers le socialisme et une forme marxiste de gouvernement tyrannique qu’il faut contrer maintenant en élisant des candidats au Congrès et à la présidence qui agiront toujours pour défendre notre République constitutionnelle. La survie de notre nation, de ses libertés, de sa liberté et de ses valeurs historiques est en jeu.


Nous exhortons tous les citoyens à s’impliquer dès maintenant au niveau local, étatique et/ou national pour élire des représentants politiques qui agiront pour sauver l’Amérique, notre République constitutionnelle, et qui demanderont des comptes à ceux qui sont actuellement en fonction. La « volonté du peuple » doit être entendue et suivie.Signé par :


RADM Ernest B. Acklin, USCG, ret.MG Joseph T. Anderson, USMC, ret.RADM Philip Anselmo, USN, ret.MG Joseph Arbuckle, USA, ret.BG John Arick, USMC, ret.RADM Jon W. Bayless, Jr. USN, ret.RDML James Best, USN, ret.BG Charles Bishop, USAF, ret.BG William A. Bloomer, USMC, ret.BG Donald Bolduc, USA, ret.LTG William G. Boykin, USA, ret.MG Edward R. Bracken, USAF, ret.MG Patrick H. Brady, MOH, USA, ret.VADM Edward S. Briggs, USN, ret.LTG Richard ‘Tex’ Brown III USAF, ret. BG Frank Bruno, USAF, ret.VADM Toney M. Bucchi, USN, ret.RADM John T. Byrd, USN, ret.BG Jimmy Cash, USAF, ret.LTG Dennis D. Cavin, USA, ret.LTG James E. Chambers, USAF, ret.MG Carroll D. Childers, USA, ret.BG Clifton C. « Tip » Clark, USAF, ret.VADM Ed Clexton, USN, ret.MG Jay Closner, USAF, retMG Tommy F. Crawford, USAF, ret.MG Robert E. Dempsey, USAF, ret.BG Phillip Drew, USAF, ret.MG Neil L. Eddins, USAF, ret.RADM Ernest Elliot, USN, ret.BG Jerome V. Foust, USA, ret.BG Jimmy E. Fowler, USA, ret. RADM J. Cameron Fraser, USN, ret. MG John T. Furlow, USA, ret. MG Timothy F. Ghormley, USMC, ret. MG Francis C. Gideon, USAF, ret. MG Lee V. Greer, USAF, ret. RDML Michael R. Groothousen, Sr, USN, BG John Grueser, USAF, MG Ken Hagemann, USAF, BG Norman Ham, USAF, ret.

VADM William Hancock, USN, ret.LTG Henry J. Hatch, USA, ret.BG James M. Hesson, USA, ret.MG Bill Hobgood, USA, ret.BG Stanislaus J. Hoey, USA, ret.MG Bob Hollingsworth, USMC, ret.MG Jerry D. Holmes, USAF, ret. MG Clinton V. Horn, USAF, ret.LTG Joseph E. Hurd, USAF, ret.VADM Paul Ilg, USN, ret.MG T. Irby, USA, ret.LTG Ronald Iverson, USAF, ret.RADM (L) Grady L. JacksonMG William K. James, USAF, ret.LTG James H. Johnson, Jr. USA, ret.ADM. Jerome L. Johnson, USN, ret.BG Charles Jones, USAF, ret.BG Robert R. Jordan, USA, ret.BG Jack H. Kotter, USA, ret.MG Anthony R. Kropp, USA, ret.RADM Chuck Kubic, USN, ret. BG Jerry L. Laws, USA, ret. BG Douglas E. Lee, USA, ret. MG Vernon B. Lewis, USA, ret. MG Thomas G. Lightner, USA, ret. MG James E. Livingston, USMC, ret. MOHMG John D. Logeman, USAF, ret.MG Jarvis Lynch, USMC, ret.LTG Fred McCorkle, USMC, ret.MG Don McGregor, USAF, ret.LTG Thomas McInerney, USAF, ret.RADM John H. McKinley, USN, ret.BG Michael P. McRaney, USAF, ret. BG Ronald S. Mangum, USA, ret.BG James M. Mead, USMC, ret.BG Joe Mensching, USAF, ret.RADM W. F. Merlin, USCG, ret.RADM (L) Mark Milliken, USN, ret.MG John F. Miller, USAF, ret.RADM Ralph M. Mitchell, Jr. USN, ret.MG Paul Mock, USA, ret.BG Daniel I. Montgomery, USA, ret.RADM John A. Moriarty, USN, ret.RADM David R. Morris, USN, ret.RADM Bill Newman, USN, ret.BG Joe Oder, USA, ret.MG O’Mara, USAF, ret.MG Joe S. Owens, USA, ret.VADM Jimmy Pappas, USN, ret.

LTG Garry L. Parks, USMC, ret.RADM Russ Penniman, RADM, USN, ret.RADM Leonard F. Picotte, ret.VADM John Poindexter, USN, ret.RADM Ronald Polant, USCG, ret.MG Greg Power, USAF, ret.RDM Brian Prindle, USN, ret.RADM J.J. Quinn, USN, ret.LTG Clifford H. Rees, Jr. USAF, ret. RADM Norman T. Saunders, USCG, ret. MG Richard V. Secord, USAF, ret. RADM William R. Schmidt, USN, ret. LTG Hubert Smith, USA, ret. MG James N. Stewart, USAF, ret. RADM Thomas Stone, USN, BG Joseph S. Stringham, USA, MG Michael Sullivan, USMC, RADM (U) Jeremy Taylor, USN, LTG David Teal, USAF, VADM Howard B. Thorsen, USCG, RADM Robert P. Tiernan, USN, LTG Garry Trexler, USAF, BG James T. Turlington, M.D., USAF, ret.BG Richard J. Valente, USA ret.MG Paul Vallely, USA, ret.MG Russell L. Violett, USAF, ret.BG George H. Walker, Jr. USAR Corp of Engineers, ret.MG Kenneth Weir, USMCR, ret.BG William O. Welch, USAF, ret.MG John M. White, USAF, ret.MG Geoffrey P. Wiedeman, JR. USAF, MG retraité Richard O. Wightman, Jr, USA, RADM retraité Denny Wisely, USN, LTG retraité John Woodward, retraité.


Publié par Mohamed Tahiri

Lanceur d'alerte

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :