Une preuve supplémentaire que la théorie de la fuite du laboratoire de Wuhan est la bonne

Inauguration du laboratoire à Wuhan


Un auteur scientifique très respecté a publié cette semaine un article réfléchi et convaincant qui contribue à confirmer ce que la plupart des personnes de bon sens croient depuis longtemps : Le COVID-19 n’a pas été découvert par hasard dans un marché chinois humide ; il s’est échappé d’un laboratoire humain.

La théorie de la fuite de laboratoire a toujours été la plus plausible, mais ceux qui l’ont évoquée comme explication possible ont été excoriés par les démocrates et les médias qui savent tout. Sans aucune raison valable, l’intelligentsia l’a rejetée comme une théorie de la conspiration sans fondement. Souvenez-vous de ce qui est arrivé au sénateur Tom Cotton lorsqu’il a osé suggérer que le gouvernement chinois mentait sur l’origine du coronavirus. Le New York Times l’a accusé de faire appel à des fous portant un chapeau en aluminium avec sa « théorie marginale ». Le Washington Post a prétendu à tort que les déclarations de Cotton avaient été démystifiées.

Mais les preuves de la théorie de la fuite en laboratoire existent, selon Nicholas Wade, un écrivain scientifique de longue date qui a travaillé pour le magazine Science et le New York Times. Sur Medium, Wade évalue les preuves des deux possibilités : la première étant que le COVID-19 a émergé naturellement d’une espèce animale, la seconde qu’il a fui de l’Institut de virologie de Wuhan.

Wade soulève quelques points qui méritent d’être pris en considération. Tout d’abord, les chauves-souris qui, selon les autorités chinoises, seraient à l’origine du SRAS-CoV-2 n’ont toujours pas été découvertes, même après une recherche intensive des autorités, qui a notamment permis de tester 80 000 animaux. Rien ne prouve non plus que le coronavirus soit passé des chauves-souris à l’homme par un hôte intermédiaire, comme l’a fait le SRAS1 en 2002 (un virus de chauve-souris s’était d’abord propagé aux civettes, puis à l’homme). Si les chauves-souris étaient la source originale du COVID-19, les scientifiques pourraient certainement identifier l’hôte intermédiaire par lequel il s’est propagé. Ils n’ont pas eu cette chance.

Wade souligne également quelques autres failles dans l’histoire du gouvernement chinois. Par exemple, pourquoi, si le COVID-19 provient d’un marché humide de Wuhan, y a-t-il eu des cas antérieurs de coronavirus sans lien avec le marché humide ? Et pourquoi une épidémie à propagation naturelle se serait-elle déclarée à Wuhan et (au début) nulle part ailleurs ?

C’est là que la théorie de la fuite en laboratoire prend tout son sens. Ce n’est un secret pour personne que l’Institut de virologie de Wuhan étudiait les coronavirus, en grande partie grâce au financement d’organismes américains, tels que les National Institutes of Health. Cependant, ce que vous ne savez peut-être pas, c’est que les scientifiques de Wuhan créaient spécifiquement de nouveaux coronavirus « avec la plus grande infectivité possible pour les cellules humaines », écrit Wade. Pour autant que nous le sachions, ces recherches n’étaient pas menées de manière malveillante. Wade explique que, souvent, les scientifiques créent et testent des virus chimériques pour savoir comment ils attaquent les cultures cellulaires humaines et comment ils passent des espèces animales aux humains.

Selon M. Wade, il est très probable que les recherches menées à Wuhan aient produit la souche exacte du coronavirus, le SRAS-CoV-2, qui a tué plus de 3 millions de personnes. Il est également tout à fait plausible que ce virus se soit échappé du laboratoire de Wuhan, compte tenu de ce que nous savons de ses dispositifs de sécurité. En 2018, deux ans avant le déclenchement de la pandémie, des fonctionnaires du département d’État américain ont averti le gouvernement fédéral, après avoir visité les installations de Wuhan, que le laboratoire ne disposait pas d’un bon nombre de techniciens et d’enquêteurs formés nécessaires pour mener des recherches en toute sécurité. Le Dr Shi Zhengli, responsable du projet de recherche sur le coronavirus, a même admis dans une interview accordée au magazine Science qu’une grande partie de ses travaux étaient menés à un niveau de sécurité inférieur à celui requis.

Alors pourquoi une grande partie de la communauté scientifique a-t-elle continué à minimiser ou à rejeter purement et simplement la théorie de la fuite en laboratoire ? Parce que, comme le souligne Wade, nombre d’entre eux y ont un intérêt financier. L’une des premières lettres publiées contre la théorie des fuites en laboratoire, par exemple, a été publiée dans Lancet en février 2020 et a été organisée et rédigée par Peter Daszak, président de l’EcoHealth Alliance de New York. Il se trouve que l’organisation de Daszak finançait les recherches sur le coronavirus de l’Institut de virologie de Wuhan, ce qui signifie qu’il pourrait potentiellement être coupable si l’on découvrait que le laboratoire était responsable de l’épidémie.

À l’instar de M. Daszak, le Dr Anthony Fauci, conseiller médical de la Maison Blanche, a lui aussi jeté un froid sur la théorie de la fuite en laboratoire, même si de nombreux scientifiques et responsables gouvernementaux commencent à reconnaître sa plausibilité. Mais n’oubliez pas qu’en tant que directeur du département des allergies et des maladies infectieuses du NIH, M. Fauci était l’un des responsables gouvernementaux chargés d’obtenir des subventions fédérales pour les recherches sur le coronavirus de Wuhan. Il est une partie plus intéressée que la plupart des gens ne le pensent.

Il ne faut pas grand-chose pour rassembler les faits disponibles. Ce qu’il nous faut maintenant, c’est une preuve définitive, comme l’affirme Wade, mais cette preuve se trouve à l’Institut de virologie de Wuhan. Le gouvernement chinois fait de son mieux pour garder le laboratoire sous clé, et les scientifiques du monde entier qui ont financé ses recherches l’aident à le faire.

Mais un jour, les preuves apparaîtront, et la communauté scientifique aura beaucoup à apprendre.


#Opinion  #Coronavirus  #Media  #China  #Science  #Anthony Fauci

Publié par Mohamed Tahiri

Lanceur d'alerte

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :