Smartmatic – Gates – Microsoft

Bill Gate Is No Longer Part Of Microsoft Board As He ...
Bill Gates avec le fameux pin’s de Davos !

Blog / Politique

Alors que le lien entre Dominion Voting Systems et Smartmatic est constamment qualifié de faux, la pépite qui devrait faire l’objet d’une enquête est de savoir dans quelle mesure un logiciel de Smartmatic a été utilisé par Dominion Voting. Smartmatic a vu le jour au Venezuela sous le régime d’Hugo Chavez. La société a été fondée par deux Vénézuéliens et la société a été au moins plus tard incorporée en Floride, puis le siège a été transféré à Londres.

La controverse porte sur le fait que le logiciel électoral de Smartmatic a été utilisé pour les élections présidentielles que les présidents Hugo Chavez et Nicolás Maduro ont remportées. Lors de chacune de ces élections, les partis d’opposition ont affirmé que des fraudes avaient eu lieu. En fait, un rapport de pays du Département d’État américain de 2013 sur le Venezuela indique dans le résumé exécutif que « … les autorités ont annoncé que Nicolas Maduro avait remporté la présidence [le 14 avril 2013] par une marge de 1,49 %, au milieu d’allégations de fraude pré- et post-électorale basées sur un certain nombre d’irrégularités, y compris l’ingérence du gouvernement, l’utilisation des ressources de l’État par le parti au pouvoir et la manipulation des électeurs. »

De plus, dans une récente déclaration sous serment déposée dans le cadre d’un procès électoral en Géorgie, un témoin clé décrit des récits de première main sur la manière dont Hugo Chavez a demandé à Smartmatic de concevoir un nouveau système électoral pour le Venezuela et « a insisté pour que Smartmatic conçoive le système de manière à ce que le système puisse changer le vote de chaque électeur sans être détecté ». Nous comprenons que Smartmatic a ensuite participé à chaque élection vénézuélienne jusqu’en 2018. Le témoin poursuit en affirmant que lors de l’élection de 2013, le  » […] système de gestion électorale Smartmatic a été utilisé pour manipuler et modifier les résultats en faveur de la personne qui devait succéder à Hugo Chavez.  » Il ajoute : « Les personnes contrôlant l’ordinateur de tabulation des votes avaient la possibilité de modifier la déclaration des votes en déplaçant les votes d’un candidat à un autre en utilisant le logiciel Smartmatic. » (L. Lin Wood, Jr. contre Brad Raffensperger, 2020)


Antonio Mugica & Bill Gates

Antonio Mugica est le PDG de Smartmatic et le voici avec Bill Gates. Le lien que personne ne semble suivre est le fait que cela mène à Bill Gates et Microsoft. Microsoft a récompensé Smartmatic pour son innovation technologique lors des élections. Alors que les théories de la conspiration tentent d’établir un lien entre Dominion et Smartmatic, je trouve plus curieux qu’ils essaient d’effacer tous les liens entre Microsoft et Smartmatic.


Examen de Dominion par le Texas

J’ai examiné l’examen de Dominion par le Texas et les raisons pour lesquelles ils ont rejeté le logiciel. « Les systèmes informatiques devraient être conçus pour prévenir ou détecter les erreurs humaines dans la mesure du possible et minimiser les conséquences des erreurs humaines et des défaillances de l’équipement. Au lieu de cela, la Democracy Suite 5.5-A est fragile et sujette aux erreurs. À mon avis, elle ne devrait pas être certifiée pour être utilisée au Texas. »

Dominion utilise Microsoft SQL. La vraie question qui doit être posée est le lien de Dominion avec Microsoft. Il est étrange que les liens entre Microsoft et Smartmatic disparaissent. Des allégations font surface selon lesquelles Microsoft, sous la direction de Bill Gates, a conçu le logiciel de comptage des votes utilisé pour commettre des fraudes électorales par Dominion Voting Systems et des entreprises concurrentes. Qui sait ce qui est vrai ou faux. S’ils ont pu dépenser de l’argent pour enquêter sur Trump et la Russie, qui était un raté, peut-être qu’un procureur spécial devrait être amené à enquêter sur toutes les connexions entre Smartmatic, Microsoft et Dominion. Le fait que Smartmatic affirme n’avoir aucune propriété dans Dominion ne règle pas les allégations.


Catégories : Politique
Tags : Antonio Mugica, Bill Gates, Dominion, Hugo Chavez, Microsoft SQL, Smartmatic, Venezuela


Publié par Mohamed Tahiri

Lanceur d'alerte

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :