1 00 7 minutes 4 semaines 301

Un nombre croissant d’entreprises étrangères figurant au classement Fortune Global 500, telles que Samsung, Toshiba et Ericsson, accélèrent leur retrait de Chine en septembre, et des milliers de travailleurs se retrouvent au chômage.

Le constructeur naval sud-coréen Samsung Heavy Industries Co. (Samsung Heavy) poursuit le retrait du capital de son usine de construction navale de Ningbo, dans la province du Zhejiang, « en raison de la baisse de productivité causée par ses installations hors d’usage », a écrit le Korea Herald, un média sud-coréen de Séoul.

Depuis le 8 septembre, des milliers d’employés se sont rassemblés à l’usine de Ningbo pour protester contre la fermeture de l’usine et exprimer leur mécontentement à l’égard des mesures de compensation proposées par la direction.

Les manifestants tenaient des banderoles sur lesquelles on pouvait lire : « Samsung est ma maison, je veux travailler ! J’ai besoin de subvenir aux besoins de ma famille ! » et « Le gouvernement ‘libère la cage et remplace l’oiseau’, alors que les employés reçoivent le moins. »

« Je veux manger [vivre] ! », ont crié les travailleurs.

« Vider la cage et remplacer l’oiseau » est une stratégie de restructuration industrielle du Parti communiste chinois (PCC) proposée par Wang Yang, alors secrétaire du Parti de la province du Guangdong, en mai 2008, indiquant la délocalisation ou l’élimination de certaines industries dans la région et le remplacement ou la modernisation d’autres industries dans la même région.

Un document du gouvernement local, et diffusé en ligne, indique que le gouvernement de Ningbo a signé un accord pour récupérer environ 476 hectares des terres de Samsung Heavy Industries.

M. Zhang, un employé du chantier naval de Samsung Ningbo, a déclaré à l’édition chinoise de The Epoch Times que le 12 septembre, des dizaines de policiers spéciaux sont venus sur les lieux du rassemblement, et qu’aucun conflit n’a eu lieu entre la police et les employés.

En fait, au début de 2020, les travailleurs avaient entendu dire que le gouvernement allait reprendre le terrain. « Si Samsung Heavy a retiré son investissement cette fois-ci, c’est parce que les autorités de Ningbo ont unilatéralement récupéré le terrain et versé à Samsung Heavy environ 620 à 770 millions de dollars à titre de compensation », a déclaré Zhang.

« Ningbo prévoit d’utiliser le terrain pour construire une zone chimique », a-t-il ajouté.

Les responsables de Ningbo n’ont pas encore confirmé comment le terrain sera utilisé.

« Bien que les autorités n’aient pas mobilisé les gens pour boycotter Samsung, il s’agissait d’un boycott et d’une expulsion déguisés », a déclaré le blogueur chinois spécialiste des médias financiers « Financial Cold Eye » dans une vidéo Youtube le 11 septembre.

Toshiba et Ericsson ferment leurs portes dans deux villes
Outre Samsung, le géant japonais de l’électronique Toshiba et le fabricant suédois d’équipements de télécommunications Ericsson vont également fermer leurs entreprises en Chine.

Selon Nikkei Asia, le géant japonais de l’électronique Toshiba fermera son usine dans la ville de Dalian, dans la province de Liaoning, au nord-est du pays, à la fin du mois de septembre.

Caijing, un média financier chinois, a indiqué que le 11 septembre, des employés de Toshiba Dalian ont déclaré à The Time Weekly que certains employés ne travaillent plus là-bas.

Toshiba Dalian a été créée le 25 septembre 1991. Lorsque l’entreprise fermera ses portes, elle aura atteint son 30e anniversaire.

Le fabricant suédois d’équipements de télécommunications Ericsson ferme son centre de R&D à Nanjing, dans la province de Jiangsu, et TietoEVRY, une société dont le siège est en Finlande, a accepté de reprendre 630 de ses employés, rapporte Mobile World Live.

Début juillet, Ericsson a publié son rapport financier du deuxième trimestre 2021, indiquant que les ventes ont chuté de plus de 60 % en glissement annuel, entraînant une baisse de 1 % du revenu global en glissement annuel, selon les données de Caixin, un média financier en Chine.

Davantage d’investissements étrangers du Fortune Global 500 cherchent à se retirer de la Chine
Après le déclenchement de la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine, couplé à l’impact de l’épidémie de COVID-19, la chaîne d’approvisionnement mondiale a vu l’importance de se déconnecter du PCC. « C’est maintenant une tendance majeure pour les entreprises étrangères du Fortune Global 500 de déplacer leurs chaînes industrielles hors de Chine », a déclaré Financial Cold Eye.

Le groupe japonais Panasonic va fermer son usine de batteries à Shanghai, en Chine. Panasonic concentrera ses investissements sur l’Amérique centrale et du Sud et sur l’Asie du Sud-Est, où il détient la plus grande part, a déclaré Nikkei Asia en avril.

IBM a fermé un institut de recherche en Chine, qui a fonctionné pendant 25 ans dans le quartier de Zhongguancun, au nord-ouest de Pékin, a rapporté Today China le 24 janvier.

Apple, Microsoft et Google ont prévu de déplacer leurs lignes de production dans d’autres parties des pays asiatiques comme le Vietnam, la Thaïlande, a rapporté CNBC le 4 mars 2020.

Et les fabricants mondiaux d’électronique grand public HP, Dell, Microsoft et Amazon cherchent tous à transférer d’importantes capacités de production hors de Chine, a rapporté Nikkei Asia le 3 juillet 2019.


Nous avons un besoin urgent de votre soutien !
Nous comptons uniquement sur votre soutien pour nous aider à
financer nos rapports d’enquête.
Si vous aimez ce que nous faisons, aidez-nous à
continuer en nous soutenant aujourd’hui. 

Veuillez choisir votre méthode préférée pour montrer votre soutien

Don via Paypal  

Une réflexion sur “ AFFAIRES ET ÉCONOMIE EN CHINE Davantage de sociétés figurant au classement Fortune Global 500 se retirent de la Chine

  1. Les rats très riches quittent le navire du P.C.C avant qu’il ne coule. Ce qui pour nous, ne change rien pour le moment étant tous des élites, ceux quittent la Chine. Qui va trinquer le peuple Chinois qui n’avait pas besoin de ça étant déjà pauvre. Pour nous ? Rien ne se passe pour nous rendre de l’espoir.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.