Site icon FRANCE MEDIAS NUMERIQUE

La Chine se préparait à une troisième guerre mondiale avec des armes biologiques – dont le coronavirus – il y a SIX ans, selon un dossier produit par l’Armée populaire de libération en 2015 et découvert par le Département d’État américain.

Pékin considère le potentiel militaire des coronavirus du SRAS depuis 2015.
Les enquêteurs du département d’État américain ont eu accès à ce document qui fait l’effet d’une bombe.
Les scientifiques ont examiné la manipulation des maladies « d’une manière jamais vue auparavant ».
Tom Tugendhat, membre de la commission des affaires étrangères, estime que les preuves constituent une « préoccupation majeure ».


Selon un document obtenu par des enquêteurs américains, des scientifiques chinois se préparent depuis six ans à une troisième guerre mondiale menée à l’aide d’armes biologiques et génétiques, dont le coronavirus.

Ce document, auquel le département d’État américain a eu accès, insiste sur le fait qu’il s’agira de « l’arme principale de la victoire » dans un tel conflit, décrivant même les conditions parfaites pour libérer une arme biologique et documentant l’impact qu’elle aurait sur « le système médical de l’ennemi ».

Cette dernière preuve que Pékin a envisagé le potentiel militaire des coronavirus du SRAS dès 2015 a également suscité de nouvelles craintes quant à la cause de Covid-19, certains responsables continuant à penser que le virus pourrait s’être échappé d’un laboratoire chinois.

Le dossier des scientifiques de l’Armée populaire de libération et des responsables de la santé, dont les détails ont été rapportés par The Australian, examine la manipulation des maladies pour fabriquer des armes « d’une manière jamais vue auparavant ».

De hauts responsables du gouvernement ont déclaré que ce dossier « soulève des inquiétudes majeures » quant aux intentions des proches du président chinois Xi Jinping, dans un contexte de craintes croissantes quant à l’absence de réglementation de l’activité des laboratoires chinois.


Depuis six ans, les scientifiques chinois se préparent à une troisième guerre mondiale à l’aide d’armes biologiques et génétiques, dont le coronavirus.

Cette dernière preuve que Pékin a envisagé le potentiel militaire des coronavirus du SRAS dès 2015 a également suscité de nouvelles craintes quant à la cause de Covid-19, certains responsables continuant à penser que le virus pourrait s’être échappé d’un laboratoire chinois.

La Suite cliquée sur le lien :

https://www.dailymail.co.uk/news/article-9556415/China-preparing-WW3-biological-weapons-six-years-investigators-say.html


Publicités
Quitter la version mobile