Bill Gates a versé des centaines de millions de dollars de pots-de-vin aux médias, aux journaux et aux chaînes de télévision pour qu’ils enterrent les articles négatifs sur la Fondation Gates.

USA Today a « vérifié » l’un de nos scoops sur Gates qui est devenu viral — et l’a qualifié de « FAUX » — Il s’avère que Gates a soudoyé les propriétaires de USA Today pour qu’ils attaquent True Pundit pour avoir découvert les manigances de Gates. CORRUPTION PROTEGER

MSNBC News


Les journalistes de NPR, CNN, NYT, Wa-Po, MSNBC, Twitter, Facebook et Google couvrent les scandales de Biden en refusant d’en parler.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est joe-hunter-biden.jpg
Hunter & Joe Biden

Les journalistes de NPR, CNN, NYT, Wa-Po, MSNBC, Twitter, Facebook et Google couvrent les scandales de Biden en refusant d’en parler.

L’article du New York Post selon lequel le FBI possède des ordinateurs portables appartenant à Hunter Biden et contenant des courriels montrant que Hunter et Joe Biden ont utilisé la vice-présidence pour des transactions commerciales qui s’apparentent à du trafic d’influence et du blanchiment d’argent a été interdit sur Twitter, Facebook et Google. Le New York Times, le Washington Post et d’autres prostituées de la presse ont tenté de discréditer l’histoire avec la fausse nouvelle qu’il s’agissait de désinformation russe pour aider Trump à gagner l’élection. La National Public Radio a refusé de mentionner l’histoire autrement qu’en la qualifiant d’histoire qui n’en est pas vraiment une, simplement une perte de « temps pour les auditeurs et les lecteurs sur des histoires qui ne sont que de pures distractions. » NPR, bien sûr, était à fond dans les distractions qui ont fait perdre du temps aux lecteurs et aux auditeurs sur le Russiagate et l’Impeachgate et ont fait perdre tout le mandat du président Trump.

(Article de Paul Craig Roberts republié de Strategic-Culture.org)

Le problème avec la tentative de couverture par les prostituées de la presse des affaires véreuses des Biden, c’est que le FBI a les ordinateurs portables de Hunter Biden, et que le FBI et le ministère de la Justice sont d’accord avec la déclaration de John Ratcliffe, directeur du renseignement national, selon laquelle les courriels sont les vrais et ne sont pas une opération russe visant à interférer dans l’élection de novembre.

Pire encore pour les presstitutes et les Bidens, deux anciens partenaires commerciaux se sont manifestés pour confirmer l’authenticité des e-mails.

Les e-mails contiennent une liste de « contacts nationaux clés » pour le projet de trafic d’influence. Les noms figurant sur la liste sont ceux de la candidate démocrate à la vice-présidence Kamala Harris, du chef de la minorité du Sénat Chuck Schumer, de la sénatrice Amy Klobuchar, de la présidente de la Chambre Dianne Feinstein, du gouverneur de New York Andrew Cuomo, du maire de la ville de New York Bill de Blasio et de l’ancien gouverneur de Virginie Terry McCauliffe.

Je ne saurais dire si ces démocrates de haut rang étaient d’accord ou non, mais il est évident que l’équipe Biden les pensait corruptibles.

Les preuves à l’encontre des Biden sont extrêmement préjudiciables et affluent de la part des associés de Biden.

Les choses sont donc claires. Un Parti démocrate et une racaille presstituée qui ont passé quatre ans à raconter des mensonges sur le président Trump sont révélés dans toute leur sordide corruption. Le Parti démocrate est une bande d’escrocs, et les médias américains ne sont rien d’autre qu’un ministère de la propagande pour le Parti démocrate dédié à la couverture de ses crimes.

Il est impossible de trouver une once d’intégrité au sein du Parti démocrate, à part Tulsi Gabbard, et elle est le membre le plus honni du parti. Il n’existe aucune intégrité dans les médias américains de la télévision, de la presse écrite ou de NPR, à part Tucker Carlson et un ou deux autres de Fox News.

NPR est le pire du lot. NPR prétend être une station de radio « soutenue par ses membres », mais elle n’est rien d’autre qu’une autre station commerciale. NPR est tellement malhonnête qu’elle présente ses publicités commerciales comme s’il s’agissait de dons caritatifs, sur le même ton et avec les mêmes mots – « avec le soutien de » – que NPR utilise pour son soutien par des fondations. D’une manière ou d’une autre, les membres supporters de NPR sont trop denses pour comprendre que si NPR tente de faire passer un annonceur commercial pour un donateur caritatif, on ne peut pas faire confiance à NPR pour transmettre objectivement des informations.

Si les Américains élisent les démocrates le mois prochain, ils auront confié leur gouvernement à une bande criminelle et auront donné le pouvoir aux médias les plus corrompus – le ministère de la propagande – de l’histoire du monde. Les États-Unis ne se remettront jamais d’une erreur aussi dévastatrice.

Plus d’informations ici : Strategic-Culture.org

Tagged Under : interdit, parti pris, Big Tech, liste noire, censuré, Censure, CNN, conspiration, corruption, Cover-Up, deep state, Facebook, Google, Hunter Biden, Joe Biden, Journalisme, mensonges, mainstream media, msnbc, NPR, NYT, presstitutes, Twitter, Washington Post



Publié par Mohamed Tahiri

Lanceur d'alerte

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :